4 bulbeuses pour un jardin fleuri jusqu’à l’automne !

4 bulbeuses pour un jardin fleuri jusqu’à l’automne !

Classé dans : Bulbes | 0

Vous recherchez de grandes plantes à fleurs estivales à cultiver à l’extérieur pour prolonger l’été ; nous vous proposons de planter l’Amaryllis belladona dit le vrai amaryllis, le Crinum x powellii, le Tulbaghia violacea et la Nérine. Ces quatre bulbeuses sont intéressantes pour différentes raisons notamment leur rusticité, leur durée et leur période de floraison tardive, mais aussi pour leur élégance et la beauté de leurs couleurs.

Pour réussir la culture de ces plantes, il faut savoir quand, où et comment  planter,  arroser et  multiplier les bulbeuses et les tubéreuses. Nous allons vous conseiller pour leur apporter les soins essentiels dont elles ont besoin.


L’Amaryllis belladona ou Lis belladone

L’amaryllis belladona est un gros bulbe à cultiver à l’extérieur qui appartient à la famille des Amaryllidacées. Il est parfois appelé aussi Brunsvigia rosea. Il ne faut pas le confondre avec les Hippeastrum qui sont des bulbes d’intérieur.

Nous vous indiquons quelques variétés :

  • « Cape Town » rose foncé
  • « Hathor » aux fleurs blanches
  • « Johannesburg » rose pâle
  • « Kimberley » rose à cœur blanc

Comment sont les fleurs et les feuilles de l’Amaryllis belladona ?

L’amaryllis belladona est une plante rustique à semi-rustique. Il peut atteindre 0,70m à sa hauteur adulte. En août/ septembre, le bulbe émet une forte tige, nue, terminée par un bouquet d’une dizaine de grandes fleurs odorantes. Les feuilles rubanées de 50cm de long environ apparaissent après la floraison.

Il est originaire d’Afrique du Sud et est assez frileux.

Quand, où, comment planter l’Amaryllis belladona ?

La plantation a lieu de mars à juin.

Dans les régions au climat doux, cultivez-le en pleine terre. Il aime le soleil ; il se sentira bien au pied d’un mur exposé au sud. Il apprécie le sol léger, bien drainé, frais et riche en humus.

  • Plantez vos bulbes d’amaryllis belladona dans un mélange de 1/3 de terreau, de 1/3 de sable et de 1/3 de terre de jardin. Installez 5 bulbes au m² à une profondeur de 25cm environ et espacés de 30 à 40cm.
  • Arrosez modérément et maintenez-le au sec sous une couche de feuilles mortes. Laissez-le au moins 5 années en place pour obtenir une belle touffe.

Dans les régions au climat froid, cultivez l’amaryllis en pot dans un  bon terreau. Rentrez-le en hiver dans un endroit éclairé. Une véranda est l’endroit idéal.

Que faire de l’amaryllis après la floraison ?

Les bulbes d’Amaryllis belladona peuvent rester en terre à condition qu’ils disposent d’un sol qui leur convient et qui répond à leurs besoins.

  • Apportez un engrais pour bulbes à votre Amaryllis, ce qui lui permettra de reconstituer ses réserves nécessaires pour refleurir l’année prochaine.
  • Laissez les touffes en place 5 ou 7 ans avant de procéder à la division après que les feuilles aient bien jauni.
  • Protégez- le du froid en hiver. Paillez avec un matériau léger et naturel qui laisse respirer la plante.

Fiche descriptive de l’Amaryllis belladona

Plantation : Mars/Avril/Mai

Exposition : soleil et abrité du vent

Floraison : d’août à octobre

Utilisations : Bordure, plate-bande, rocaille, massif, pot

Sol : humifère, sableux, léger, meuble et drainé

Engrais : après la floraison, engrais pour plantes à bulbes

Arrosage : modéré

Rusticité : jusqu’à -5°C

Multiplication : division de touffes


Le Crinum x powellii appelé aussi Crinole de Powell

planter crinum powellii

Le crinum x powellii est intéressant en raison de sa relative rusticité.

C’est un hybride entre deux espèces de crinum avec lesquelles il ne faut pas les confondre :

  • Le crinum moorei qui développe aussi de grandes fleurs mais sa rusticité est faible.
  • Le crinum bulbispermum possède un feuillage persistant. Il est plus résistant.

Le crinum appartient à la famille des Amaryllidacées.

Cet hybride a été créé par Powell au XIX è siècle, d’où son nom: Crinole de Powell.

Quelques variétés de crinum x powellii que nous vous invitons à découvrir :

  • Crinum x powellii Roseum aux fleurs rose soutenu,
  • Crinum x powellii Cecil Houddyshel très florifère,
  • Crinum Claude David développant des fleurs rose foncé,
  • Crinum x powellii Album aux grandes fleurs blanches.

Comment sont les fleurs et les feuilles du Crinum x powellii ?

Son bulbe est de gros calibre et lourd. Ses hampes florales sont terminées par une ombelle de 6 fleurs parfumées en forme d’entonnoir. Ses fleurs se renouvellent tout l’été en terrain bien nourri et arrosé. Il offre un feuillage rubané abondant et de grande envergure.

Quand, où, comment planter le Crinum x powellii ?

La plantation du Crinum se fait au printemps. Il apprécie les sols profonds, riches et bien drainés. Vous pouvez enrichir le trou de plantation avec du fumier bien décomposé ou du compost.

  • Plantez vos bulbes à fleur de terre en les espaçant de 30 à 50cm. Ils s’enfoncent ensuite tout seuls. Cultivés dans des conditions favorables, le Crinum x powellii vit longtemps et peut même se ressemer.
  • Arrosez- les fréquemment et copieusement durant l’été.
  • Apportez- leur un engrais complet plusieurs fois dans la saison.

En pleine terre : si vous les plantez en groupe isolé, utilisez 3 bulbes.

Pour la culture en pot: il vous faudra un contenant de 40cm de large car la taille du bulbe est importante.

Avec quelles plantes associer le Crinum x powellii ?

Dans un massif, plantez le crinum en compagnie de plantes exotiques de grande taille comme le bananier, le bocconia…

Que faire de votre Crinum x powellii après la floraison ?

  • Laissez en place.
  • En hiver, couvrez la souche avec un voile de protection pour limiter le froid et l’humidité du sol.
  • Divisez les vieilles souches en mars.

Fiche descriptive du crinum x powellii

Plantation : printemps

Exposition : soleil chaud, à l’abri du vent

Floraison : de juillet à septembre

Utilisations : massif, plate-bande, isolé par groupe de 3 ou en pot de 40cm de large.

Sol : fertile, humifère, drainé

Engrais : engrais liquide ordinaire pendant la croissance

Arrosage : copieux et régulier

Rusticité : -7°C

Multiplication : division de souches, séparation de bulbes


La Nérine bowdenii ou Nérine de Bowden

Cette bulbeuse originaire d’Afrique du Sud, appartenant à la famille des Amaryllidacées, est une plante frileuse. Elle est intéressante par sa floraison tardive. Une des plus tardives de l’espèce est la Nérine flexuosa qui déploie ses boules roses en novembre.

La Nérine bowdenii ou Nérine de Bowden est la plus connue. Elle est la seule à être rustique et aussi la plus florifère, semble t’il.

Elle doit son nom à l’Anglais Athelstan Hall Cornish- Bowden (1871- 1940) qui introduisit l’espèce en Angleterre.

Voici quelques variétés de Nérine bowdenii que vous trouverez dans les jardineries mais aussi dans les boutiques spécialisées sur internet. L’achat de bulbes en ligne est une bonne solution car ce n’est pas un produit fragile en ce qui concerne le transport et ces commerces sur le web vous proposent de nombreuses espèces et variétés parfois difficiles à trouver ailleurs.

  • Nérine bowdenii Alba : fleurs blanches
  • Nérine bowdenii Pink Triumph : rose argenté
  • Nérine bowdenii Patricia: fleurs blanches et roses

La culture de la Nérine à l’intérieur est possible.

Comment sont les fleurs et les feuilles de la Nérine ?

Le bulbe de la Nérine est ventru. Une hampe florale portant une ombelle d’une dizaine de fleurs roses apparaissent avant son feuillage allongé, persistant l’hiver et se desséchant au printemps. Certaines espèces telles la Nérine bowdenii, N. undulata peuvent conserver une touffe de feuilles durant l’été si elles sont bien arrosées (pluie).

Quand, où, comment planter la Nérine ?

La Nérine se plante en avril à l’extérieur et en août à l’intérieur.

  • Installez- la dans un endroit ensoleillé, plein sud de préférence dans un sol sableux, bien drainé même pauvre.
  • Plantez les bulbes à 10cm de profondeur et espacés également de 10cm.
  • Arrosez modérément pendant la période de végétation.

Avec quelles plantes associer la Nérine ?

La Nérine peut être plantée en compagnie d’autres plantes comme l’aster, l’anémone du Japon, la cordyline…

Que faire de la Nérine après la floraison ?

  • Laissez- la en place. Elle n’aime pas être dérangée.
  • Cessez les arrosages dès que les feuilles jaunissent.
  • Par ailleurs,  Il est nécessaire de respecter la période de repos estival dont la Nérine a besoin.
  • Paillez en hiver pour protéger la Nérine du froid et d’une humidité excessive.

Fiche descriptive de la Nérine

Plantation : Avril/Mai

Exposition : ensoleillée et à l’abri du vent

Floraison : Septembre/Octobre

Utilisations : bordure, talus, massif

Sol : tous, bien drainé, même pauvre, sableux ou caillouteux

Engrais : engrais à bulbes pour favoriser la floraison

Arrosage : modéré pendant la période de végétation

Rusticité : -10 à -12°C

Multiplication : semis de graines, division de touffes, caïeux


Le Tulbaghia violacea

Les Tulbaghia sont des Alliacées proches des agapanthes en plus petites tailles. On peut le cultiver en pleine terre ou en pot.

Les plus précoces sortent en mai/ juin comme le Tulbaghia alliacea et le Tulbaghia fragans.

Le plus cultivé est le Tulbaghia violacea qui, lui, fleurit fin juillet et jusqu’à l’automne. C’est une vivace herbacée comportant une racine bulbeuse prenant la forme d’un corme (bulbe aplati). Le Tulbaghia est surtout adapté aux jardins situés dans les zones littorales.

Nous vous proposons quelques variétés :

  • T. violacea Codii aux fleurs blanches à cœur jaune,
  • T. violacea Comic des fleurs rose pâle à cœur jaune
  • T. violacea Hazel aux fleurs rouges et à cœur jaune
  • T. violacea Silver Lace dont les fleurs sont couleur lilas, le cœur est blanc.

Le Tulbaghia doit son nom à Ryk Tulbagh gouverneur du Cap (Afrique du Sud) au XVIIIè siècle. Tulbagh est aussi une ville de la province du Cap.

Comment sont les fleurs et les feuilles du Tulbaghia ?

Ses fleurs ont des couleurs violacées ou franchement roses, et sont parfumées. Elles mesurent 50 à 60cm de haut, mais peuvent atteindre jusqu’à 80cm. Ses feuilles longues (40cm) et fines forment une touffe dense.

Quand, où, comment planter le Tulbaghia ?

La plantation du bulbe de Tulbaghia se fait en avril/ mai ou septembre.

Il peut être utilisé dans un massif, en bordure ou en rocaille. Il n’est pas souhaitable de le placer près de la maison à cause de l’odeur aillée qui se dégage de la plante, même si les fleurs sont parfumées.

Toutefois, cette odeur d’ail présente l’avantage d’éloigner les insectes parasites de la plante.

  • Installez- le en plein soleil dans un sol bien drainé assez fertile, humifère, sableux.
  • Plantez le bulbe à 5cm de profondeur de manière à ce que la pointe affleure la surface du sol.
  • Arrosez régulièrement et non seulement en cas de sécheresse.

Dans le commerce, vous pouvez trouver des Tulbaghia violacea en fleurs que vous planterez dans les massifs commençant à être un peu dépourvus de couleurs en cette saison.

Avec quelles plantes associer le Tulbaghia ?

Le Tulbaghia peut être cultivé avec des anthémis, des cléomes, des graminées…

Que faire de votre Tulbaghia après la floraison ?

  • Laissez les bulbes en terre après la floraison et paillez-les. Le tulbaghia met quelques années à s’installer, laissez-le prendre place dans votre jardin et évitez de lui changer d’emplacement ; il n’apprécie pas d’être déplacé.
  • Pour la division des touffes en vue de la multiplication, attendez 3 années.

Fiche descriptive du Tulbaghia

Plantation : Avril/Mai ou Septembre

Exposition : soleil

Floraison : de juillet à octobre

Utilisations : massif, bordure, rocaille, pot, bac, jardinière

Sol : bien drainé, assez fertile, humifère, sableux

Engrais : pour la culture en pot

Arrosage : 1 à 2 fois par semaine pendant la croissance. Réduisez les arrosages pendant la floraison.

Rusticité : -7°C parfois un peu plus selon le sol

Multiplication : semis spontané, division de touffes au printemps

Laissez-le en place.

4 bulbeuses pour un jardin fleuri jusqu’à l’automne !
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire