Le Gloxinia Sinningia : plante tubéreuse d’intérieur vivace

Le Gloxinia Sinningia : plante tubéreuse d’intérieur vivace

Classé dans : Conseils plantes intérieur | 0

Le gloxinia est originaire du Brésil. C’est une plante d’intérieur de 15 à 30cm de haut. Son feuillage persistant est vert foncé et ses fleurs roses, rouges ou blanches sont tubulaires, renflées et veloutées. Elle fleurit de mai à septembre. Le gloxinia se développe rapidement.

Même s’il est tentant de se procurer un gloxinia bien fleuri, il est plus judicieux d’acheter une plante comportant beaucoup de boutons si vous voulez en profiter de sa floraison plus longtemps. C’est le conseil qui s’applique en général, pour l’achat de plantes fleuries.

Vous pouvez également acheter des gloxinias sous forme de bulbes ou de graines pour obtenir des variétés différentes ou aussi un assortiment.


Quelle est l’origine du gloxinia ?

Le gloxinia doit son nom à Benjamin- Pierre Gloxin, écrivain botaniste du XVIIIème siècle.

L’appellation « Sinningia »  vient du nom de Wilhem Sinning , un jardinier botaniste de l’université de Bonn au XIXème siècle.

Le Gloxinia Sinningia le plus connu est le gloxinia des fleuristes, Gloxinia sinningia speciosa , Gloxinia elegans. Il est le résultat d’hybridations de plantes.

A l’origine, c’était une plante à rhizome, à présent, c’est une plante tubéreuse.


Quelques variétés de gloxinia:

Le gloxinia Sinningia appartient à la famille des Gesneriacées.

Le genre Sinningia compte des espèces très différentes les unes des autres. Certaines ont des pétales frangés parfois teintés de blanc. D’autres sont bicolores au coeur pâle et l’extérieur est foncé.

Mais il existe un point commun entre elles : les tiges sortent du tubercule et les racines partent du dessus du tubercule et non du dessous comme c’est communément le cas.

Une petite sélection de gloxinia pour des formes de fleurs et de coloris différents :

  • des fleurs rouges pour le Sinningia speciosa Scarlet Red
  • des fleurs rouges bordées de blanc pour Sinningia speciosa Empereur Frédéric
  • des fleurs doubles pour le Sinningia speciosa Sonata
  • des fleurs mouchetées pour le Sinningia speciosa Tigrina

Comment cultiver le gloxinia ?

La réussite de la culture du gloxinia nécessite de satisfaire quelques exigences.

  • La lumière

Le gloxinia a besoin de beaucoup de lumière mais pas de soleil direct. Elle craint les courants d’air.

En été, vous pouvez sortir vos pots mais en respectant les mêmes conditions en matière de lumière qu’à l’intérieur de votre habitation.

  • La température

Cette plante se plaît dans une ambiance comprise entre 15°C l’hiver et 20°C l’été.

Quand il fait froid, ne la placez jamais près d’une fenêtre.

  • L’humidité

En été, placez le gloxinia sur un lit de cailloux mouillés. Augmentez l’humidité ambiante.

Vous pouvez vaporiser votre plante tant que les fleurs ne sont pas apparues.

  • La plantation

Plantez le gloxinia au mois de mars dans un mélange tourbeux composé de terreau de feuilles et de terre de bruyère.


Comment en prendre soin et l’entretenir ?

Avant d’aborder les soins spécifiques, il est utile de préciser que ses feuilles sont fragiles et cassantes et qu’il convient donc de les manipuler avec précaution.

Pensez à enlever les fleurs fanées.

  • L’engrais

Au départ ces plantes ont une bonne réserve d’éléments nutritifs qui, malgré cela, s’épuise très rapidement. Il faut donc s’en préoccuper en arrosant avec un engrais dilué, chaque semaine, sur motte humide, pour évitant que votre plante présente des signes de carences.

  • L’arrosage

Maintenez la motte humide en période de pleine végétation. Utilisez de l’eau non calcaire et tiède de préférence. Vous pouvez humidifier votre plante en trempant le pot dans une bassine d’eau tous les 3 jours.

Une bonne hygrométrie assure une belle végétation.

Par temps chaud, vous pouvez placez le pot de votre gloxinia dans un récipient plus grand contenant de la tourbe humide.

Après la floraison, en septembre, espacez les arrosages de plus en plus.

Lorsque les feuilles sont mortes, cessez les arrosages et laissez le bulbe au sec en attendant les beaux jours.


Comment multiplier le gloxinia ?

Les rhizomes peuvent vivre 3 ou 4 ans, mais ils produisent des plantes moins belles au fil du temps. Il est donc utile de renouveler les plantes chaque année.

Nous citerons trois techniques de multiplication

  • La multiplication par semis

Elle est possible mais cette méthode mettra plus de temps à donner des résultats. Le semis se fait en février/mars.

  • La multiplication par division

C’est la méthode la plus pratiquée et aussi celle qui donne les meilleurs résultats tout en étant simple et facile.

    1. Divisez le tubercule au printemps.
    2. Laissez sécher chaque morceau possédant une pousse, pour éviter la pourriture.
    3. Appliquez de la poudre de charbon de bois sur les plaies.
    4. Mettez les tubercules dans de petits pots remplis de terre sableuse très peu humide.
    5. Couvrez de plastique transparent et patientez pendant 5 ou 6 semaines.
  • La multiplication par bouturage 

Vous pouvez décider de pratiquer le bouturage de feuilles en été. Voici comment vous y prendre.

    1. Posez une belle feuille à plat sur un substrat léger après avoir pris le soin d’entailler légèrement les nervures. Pour cette opération, vous utiliserez une lame de rasoir.
    2. Maintenez la culture à chaud et à l’étouffée.
    3. Patientez 4 à 6 semaines pour observer l’apparition de plantules.

Les maladies et les parasites

Le gloxinia peut être atteint de l’oïdium, une maladie cryptogamique se manifestant par le développement d’une pellicule blanchâtre sur le feuillage. Vous devrez donc vous préparer à devoir lutter contre l’oïdium.

Pour diminuer les risques de pourriture, plantez le tubercule du gloxinia de telle façon qu’il affleure juste la surface du terreau.

Le gloxinia peut également subir l’attaque des thrips et des pucerons.


Quels sont les remèdes si votre plante présente des signes de faiblesses ou de maladies ?

Si votre plante se sent mal en point, elle vous envoie des signaux. Nous allons vous aider à les repérer et à les comprendre pour mieux remédier aux problèmes que votre gloxinia rencontre. Ces derniers apparaissent souvent suite à des erreurs de culture, mais ils ne sont pas irréversibles et peuvent être résolus en suivant ces quelques indications.

  • Les feuilles se ramollissent : arrosez-la ou éloignez-la de la fenêtre au cas où il y aurait trop de soleil.
  • Les feuilles sont tâchées : évitez de les mouiller lors des arrosages.
  • Les feuilles pâlissent et jaunissent : faites un apport d’engrais.
  • Les tiges et les fleurs pourrissent : il fait trop froid ou vous avez trop arrosé votre gloxinia. Mettez votre plante dans une pièce plus chaude. Ne laissez pas le pot tremper dans l’eau.

Fiche descriptive

Type : vivace

Plantation : substrat assez riche

Croissance : rapide

Floraison : mai à septembre

Exposition : clarté et pas de soleil direct

Arrosage : régulier pendant la végétation

Rusticité : gélif

Le Gloxinia Sinningia : plante tubéreuse d’intérieur vivace
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire