Mes bulbes à fleurs sont fanés … que faire ?

Mes bulbes à fleurs sont fanés … que faire ?

Classé dans : Bulbes | 0

Après la floraison, les plantes à bulbes ne sont pas très esthétiques avec leurs fleurs fanées et leurs feuilles qui, peu à peu, s’abîment et jaunissent.

Que doit-on en faire ?

Les fleurs à bulbes étant des vivaces, il est intéressant de tout mettre en oeuvre pour les garder d’une année sur l’autre, mais encore faut-il savoir comment conserver les bulbes.

Ici le mot « bulbe » sera utilisé pour parler des bulbes, mais aussi des tubercules, rhizomes, cormes, racines tubéreuses.

Le bulbe est un organe végétal qui emmagasine de la nourriture en une saison pour la restituer à la plante, la saison suivante, afin qu’elle pousse rapidement et qu’elle fleurisse. Il est important d’en prendre soin pour assurer sa conservation.

Il est aussi essentiel de respecter leur période de repos, de dormance.

Que faire des bulbeuses défleuries ? Doit-on déterrer les bulbes à fleurs ou les laisser en place ?


Quels bulbes peuvent être laissés en terre ?

Bulbes de printemps ou à floraison printanière

Pour rappel, les bulbes de printemps sont à planter à l’automne et fleuriront au printemps.

comment planter un bulbe narcisse

  • Que faire de vos bulbes de printemps après la floraison ?

Vous laisserez en terre les petits bulbes : crocus, scilles, muscaris, mais aussi les narcisses et les tulipes botaniques. Peu à peu leur nombre augmentera naturellement et votre jardin se trouvera coloré dès le début du printemps.

Cependant, il sera utile de déterrer certaines espèces comme le narcisse par exemple, tous les trois ans, en fin de printemps et de les planter à un autre endroit de votre jardin à l’automne suivant.

  1. Après la floraison, coupez les fleurs fanées avant qu’elles ne fassent des graines qui puiseront dans les réserves des bulbes et qui les épuiseront inutilement.
  2. Laissez les tiges et les feuilles qui ne doivent être enlevées que lorsqu’elles sont jaunies et entièrement desséchées.
  3. Vous pouvez même arroser si le besoin s’en fait sentir, pour maintenir la végétation.
  • Où et comment déplacer les bulbes défleuris ?

Comme il vient d’être précisé, ci-dessus, il faut attendre que le feuillage de vos plantes bulbeuses soit jauni et complètement desséché avant de déterrer les bulbes. Ce moment est indispensable pour que les oignons reconstituent leurs réserves afin de préparer la floraison de l’année suivante.

Mais pendant ce temps-là, les massifs ont triste allure. La tentation est grande d’ignorer cette étape pour libérer de la place et y installer des plantes annuelles ou vivaces mais cela pourrait ruiner les chances de floraison ultérieure de vos bulbeuses.

Heureusement, une solution existe: déplacer les bulbes dans un autre endroit du jardin. L’opération qui suit, peut être, également, employée en cas de déménagement.

Vous voulez récupérer quelques bulbes que vous aimez particulièrement et aussi par souci d’économie, pour les planter plus tard dans votre nouveau jardin. Voilà comment vous y prendre.

  1. Installez vos plantes bulbeuses dans une partie du jardin un peu moins visible. Vous pouvez faire de même pour les bulbes qui se trouvent dans les potées.
  2. Creusez une tranchée pour les replanter.
  3. Déterrez vos bulbes en gardant la motte autour et sans supprimer les feuilles et les racines.
  4. Arrosez régulièrement.

Si toutefois, cette opération vous paraît trop fastidieuse, vous pouvez cacher vos bulbes en phase de jaunissement, en plaçant des potées fleuries dans les massifs.

  • Quels soins apporter aux bulbes restant en terre plusieurs années ?

Ces bulbes doivent recevoir des apports en engrais. Il peut s’agir d’un engrais naturel comme du compost, du fumier de ferme ou sous forme d’engrais artificiel composé d’azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K) : NPK

  • Pour les sols légers ou sablonneux : NPK proportion 7-14-28
  • Pour les sols plus lourds ou argileux : NPK 12-10-18

Les apports en engrais se feront 3 fois par an :

  1. Au printemps, pour donner des forces à votre plante au moment du départ de la végétation.
  2. En août/ septembre, pour stimuler la formation de nouvelles racines.
  3. Après la floraison, quand  le bulbe fait ses réserves. Dans certains cas, cette 3ème fois peut suffire.

Même si la plupart des bulbes à floraison printanière peuvent rester en terre, il est parfois intéressant de les récolter pour certaines raisons :

  • éviter les dégâts qui pourraient être provoqués par les rongeurs comme les mulots.
  • écarter les maladies comme le botrytis.
  • permettre de trier les bulbes et ne garder que les plus gros car les bulbes de trop petite taille ne fleurissent peu ou pas.

Toutefois, ces bulbes doivent rester en terre après la floraison, environ 6 semaines. Puis ce sera le moment de les récolter, les laisser sécher et les stocker dans un local aéré.

  • Que faire des bulbes plantés dans la pelouse ?

Déterrer des bulbes de crocus, de scilles ou de narcisses plantés dans la pelouse pourrait s’avérer une opération difficile et surtout inutile et contre- productive. Au fil des années, ces plantes se multiplieront pour former des tâches de différentes couleurs dans votre gazon.

  • Avant de tondre votre pelouse, et afin de ne pas couper le feuillage des petites plantes bulbeuses, remontez la hauteur de tonte de la tondeuse.
  • Pour les plus grandes fleurs à bulbes comme les narcisses, les tulipes, etc,  contournez- les avec votre tondeuse, jusqu’au jaunissement total de leur feuillage. Il est important d’épargner les feuilles car ce sont elles qui, par l’action de la photosynthèse, fournissent les substances nutritives au bulbe.

Plus tard, vous pourrez tondre ces endroits en effectuant des passages successifs tout en baissant progressivement la hauteur de votre tondeuse jusqu’à obtenir une pelouse uniforme.

Bulbes d’été ou à floraison estivale

Les bulbes d’été sont plantés au printemps et fleurissent en été.

Si certaines de ces espèces peuvent rester en terre, d’autres, quelles soient gélives ou non doivent être arrachées tous les ans et replantées après leur période de repos.

  • Il est possible de laisser en place, des bulbes à floraison d’été, comme les dahlias, les triteleias, les glaïeuls, les eucomis. Ceci dépend de la zone de culture de ces bulbes, par exemple au bord de la mer. Pensez à couper les tiges au ras du sol et de recouvrir d’une épaisse couche de paille.
  • Contrairement aux précédents, il est fortement conseillé de mettre à l’abri,  les bégonias tubéreux, les freesias, les cannas, les sparaxis, les tigridias, même si dans les régions à hiver doux, les bulbes bien paillés et dans un sol bien drainé peuvent résister à un froid modéré.
  • Toutefois, pour les 2 groupes cités, il est préférable et moins risqué de leur offrir un hivernage au sec. Cela évitera les mauvaises surprises comme la pourriture des bulbes ou l’attaque des rongeurs tels que les mulots, mais aussi la dégénérescence rapide des variétés.

La dégénérescence peut toucher notamment les tulipes, qui, laissées plusieurs années, dans la terre du jardin, changent de couleur et reprennent le type de la tulipe de base, à fleur simple rouge ou jaune. Leurs bulbes n’étant pas débarrassés de leurs bulbilles, ils s’épuisent. La floraison en est altérée.

Pour écarter ce risque, il est prudent de les mettre à l’abri pendant l’hiver.


Que faire pour mettre les bulbes à l’abri ?

Avant de les mettre à l’abri, il va falloir procéder à l’arrachage des bulbes. Cette opération doit être menée avec précaution, si vous voulez récupérer vos oignons de fleurs intacts.


Comment arracher des bulbes ?

  1. Retirez du sol les touffes et les racines en prenant soin d’enfoncer votre fourche-bêche au large de la plante afin de ne pas abîmer les  rhizomes, les bulbes ou autres tubercules.
  2. Nettoyez-les à l’eau et enlevez la terre ainsi que les parties détériorées.
  3. Etalez-les et laissez-les sécher avant de les mettre à l’abri.
  4. Triez et gardez les plus gros et les plus beaux. Retirez les bulbilles s’il y en a.

Où et dans quelles conditions stocker les bulbes ?

Pour conserver vos bulbes, vous les préparerez pour qu’ils puissent passer leur saison de repos dans les meilleures conditions.

Pour les bulbes d’été, il s’agira de les protéger du froid de l’hiver. Par contre pour les bulbes de printemps, c’est la conservation durant l’été pour être replantés en automne.

Pour un bon hivernage des bulbes d’été, il est nécessaire de leur épargner l’humidité et le gel. Une température se situant entre 2 et 9°C convient au stockage des bulbes. Ce local peut être un garage non chauffé, un abri de jardin. Attention, il faudra être vigilant, lors des périodes de grands froids et à ces moments- là, placez vos bulbes dans un endroit hors gel.

  1. Disposez-les dans une caissette sur du papier journal en prenant soin de bien les étaler pour éviter l’humidité et donc le risque de pourriture.
  2. Stockez- les dans un endroit sec et aéré. Ne mettez pas de couvercle sur les caissettes et surtout pas de plastique. Une bonne aération permettra d’éviter, au mieux, l’apparition de maladies.
  3. Protégez vos oignons de fleurs, des rongeurs par un grillage.
  4. Etiquetez les étagères ou les contenants. Cette précaution vous permettra de repérer, le moment venu, la place de chaque espèce,  de leurs variétés et leurs couleurs.
  5. A titre préventif, vous pouvez les saupoudrer d’un produit anticryptogamique pour les protéger d’éventuelles maladies.

Certaines plantes bulbeuses comme le Crinum et autres Amaryllidacées sont plus sensibles aux conditions de stockage et apprécient de rester à la lumière en hiver dans un local hors gel comme une serre.

Mes bulbes à fleurs sont fanés … que faire ?
2 (40%) 3 votes

Laisser un commentaire