La culture des haricots

La culture des haricots

Classé dans : Jardin, Potager | 0

Réussir la culture des haricots : semis, levée, buttage, arrosage, soins et récolte

Cultiver des haricots est facile et ne pose pas de problèmes, en général, à condition de respecter quelques règles.
Pour réussir le semis de haricots, il est essentiel de tenir compte du fait que ces légumes sont originaires des pays chauds. Il faut donc leur offrir de la chaleur.
Que votre choix se porte sur des variétés naines ou à rames,
dans tous les cas, optez pour des variétés présentant une bonne résistance aux maladies.

Quand semer les haricots ?  Et choisir le bon timing.

Le haricot exige de la chaleur pour germer. Il est donc essentiel d’être patient et d’attendre que la terre se soit suffisamment réchauffée (15°C environ) et que la météo soit propice à une levée rapide des semences. La température et l’absence de pluie dans les jours suivant le semis jouent un rôle important.
Ne pas respecter ces conditions peut anéantir vos chances de réussite de vos semis. En effet une gelée même légère peut être fatale à vos haricots quand ils sont au stade de plantules.
S’il fait chaud, la levée s’effectue en cinq jours.
Pour étaler la saison de récolte, faites des semis successifs.


Où semer les haricots ? La nature du sol.

Semez vos graines de haricots dans une terre légère et bien aérée de préférence, sans cailloux et bien drainée. Il est inutile de faire un apport de fertilisant si votre potager a reçu une fumure durant l’hiver.
Si la terre de votre potager est argileuse, faites régulièrement des apports de compost pour permettre le bon développement des racines.
Pour limiter les attaques de la mouche des semis, veillez à ce que le lit de semence soit dépourvu de débris de végétaux.


Comment semer les haricots ? La profondeur et les distances à respecter.

Avant de semer vos haricots, vous pouvez les mettre à tremper, la veille, dans de l’eau tiède pour ramollir l’enveloppe des semences. Retirez les graines qui flottent.
Les haricots nains : semez en ligne en plaçant une graine tous les 3 cm et en espaçant les rangs de 40cm.
Les haricots à rames : semez en poquets de 5-6 graines.
N’enterrez pas trop vos graines ! Deux centimètres suffisent.
Et ne semez pas trop serré pour que vos plants profitent d’une meilleure aération.
Binez une première fois après la levée et une deuxième fois trois semaines
plus tard en les buttant.

Dans le cas de semis dans un sol argileux, préférez le semis en poquets plutôt qu’en lignes. Ainsi, en germant, le groupe de graines soulèvera plus facilement la croûte du sol.

Quand et comment arroser les haricots ?  La pluie et l’arrosage.

Lors de leur levée, les haricots n’aiment pas la pluie. Si c’est le cas, les graines germeront, les tiges sortiront de terre mais dépourvues de feuilles car l’humidité les fait pourrir.
N’arrosez surtout pas jusqu’à la levée même s’il fait chaud. En revanche, un apport d’eau est indispensable de la floraison jusqu’à ce que les gousses grossissent.
Arrosez toujours au pied afin d’éviter les maladies qui abîmeraient le feuillage et les gousses.
Tant que les plants sont petits, attention aux limaces et escargots!


Pourquoi butter les haricots ?

Butter vos plants consiste à ramener la terre autour de la tige des haricots. Procédez au buttage lorsqu’ils atteignent 15 centimètres environ. Le buttage favorise un meilleur développement des racines.
La partie de la tige entourée de terre émet de nouvelles racines. Ainsi les plants sont mieux consolidés et se maintiennent plus droits même s’ils sont exposés au vent.

Autre avantage : mieux enracinés, ils peuvent mieux s’alimenter.

Ramer les haricots
Les haricots à rames sont des haricots grimpants qui ont besoin de supports (appelés rames) pour se développer. Ils peuvent atteindre 2 à 3 mètres de haut. Ces rames doivent être suffisamment solides pour supporter le poids de la plante.


Quelles maladies et quels remèdes ?

Si les haricots sont couverts de taches et ont tendance à s’étioler, vos plants sont susceptibles d’être atteints de différentes maladies.

  • L’anthracnose: taches brunes sur les feuilles et rosâtres sur les gousses.
    – Optez pour des mesures préventives car quand les plants sont atteints, les traitements fongicides sont inefficaces.
    – Ne semez pas les haricots deux années consécutives au même endroit. Si les plants sont atteints de cette maladie, il faut absolument éliminer leurs déchets qui pourraient favoriser la persistance de champignons pathogènes.
  • La graisse: taches jaunes aspect huileux sur les feuilles qui finissent
    par brunir et sécher.
  • La rouille: taches pâles sur les feuilles qui brunissent. Ces
    taches apparaissent également du début du printemps à la
    fin de l’automne, souvent en période d’humidité et de
    chaleur. Les champignons à l’origine de la maladie sont
    disséminés par la pluie.

Agir préventivement, si les conditions atmosphériques sont favorables au développement des maladies: traitez préventivement à la bouillie bordelaise toutes les trois semaines jusqu’à la floraison.
En pratiquant la rotation des cultures vous préviendrez l’apparition de maladies et l’attaque de certains parasites.

En cas de contamination, la meilleure solution est d’arracher et de détruire les plants atteints le plus tôt possible.


Quand récolter les haricots ?

La récolte des haricots verts commence environ 60 jours après le semis. Quant aux haricots secs semés avant la fin mai, ils pourront être récoltés que 4 à 5 mois après le semis. Attendez que les grains soient bien formés.

La culture des haricots
Donnez votre avis !

Laisser un commentaire