Mauvaises herbes : Comment les reconnaître et les éliminer

Mauvaises herbes : Comment les reconnaître et les éliminer

Classé dans : Jardin | 0

Pour le jardinier, une mauvaise herbe est une plante qui pousse sans avoir été semée ou plantée. C’est un végétal indésirable. On l’appelle aussi plante adventice. 

Elle entre en concurrence avec les végétaux cultivés en puisant dans les apports d’eau et d’éléments fertilisants nécessaires à leur croissance. Elle les empêche de se développer normalement et parfois par sa taille elle peut même les « étouffer ».

Parmi les nuisances provoquées par la présence des mauvaises herbes, les plus visibles sont souvent d’ordre esthétique

Connaître les mauvaises herbes

Pour pouvoir lutter contre les adventices, encore faut-il être capable de les reconnaître.

Quelques- unes se retrouvent dans tous les jardins ou presque.

Certaines sont annuelles, d’autres sont vivaces. Il y a celles qui sont toxiques, celles qui sont difficiles à éliminer…

Nous allons distinguer deux grandes familles :

  • Les Monocotylédones

Ce sont des plantes à feuilles étroites et dont les nervures sont parallèles comme les graminées (chiendent).

  • Les Dicotylédones 

Ce sont des plantes à feuilles au limbe étalé et dont les nervures sont ramifiées comme le pissenlit, le trèfle.

Dans ces grandes familles, il y a :

  • Les mauvaises herbes vivaces

Elles sont capables de « renaître » d’une année sur l’autre grâce à des parties restées dans le sol : rhizomes (chiendent, liseron), stolons (bouton d’or) ou bulbes (oxalis).

Certaines ont des racines très profondes et ramifiées Elles sont très difficiles à éliminer et résistent même parfois aux désherbants.

  • Les mauvaises herbes annuelles

Pour se propager, elles doivent fleurir et former des graines dans l’année. En général, il est plus facile de s’en débarrasser.

Certaines ont des tiges lignifiées comme la ronce. Pour les éliminer, il est nécessaire d’utiliser un débroussaillant.

Dans tous les cas, il est plus facile de les détruire quand elles sont  jeunes et que leur système racinaire n’est pas trop développé.

Comment éliminer les mauvaises herbes ?

Le désherbage manuel

Le désherbage est une opération fastidieuse et répétitive. Il consiste à tenter d’éliminer les adventices par sarclage, griffage…

Avec ce procédé, si les mauvaises herbes annuelles sont en général détruites, les mauvaises herbes vivaces, elles, risquent de se trouver renforcées. Intervenez le plus tôt possible, dès qu’elles sortent de terre, sinon vous ne réussirez pas à arracher les racines qui resteront ancrées au sol.

Le paillage du sol

Le paillis est une couche homogène de paille broyée, de tontes de gazon, de paillettes de lin, d’écorces de pin, de copeaux de bois, de tourbe, mais ça peut être aussi un film plastique.

Le paillage vise à empêcher les mauvaises herbes de se développer et permet d’économiser l’eau en réduisant l’évaporation.

Son efficacité dépend de l’épaisseur de la couche qui doit être de 10 à 15 cm. Il est aussi très utile pour éviter que le ruissellement de l’eau après des pluies violentes n’érode les terrains en pente.

Les paillis organiques se dégradent et se transforment en humus. Il est donc nécessaire de renouveler l’opération.

Certains paillis sont utilisés pour leur aspect décoratif, écorces de pin mais aussi certains d’origine minérale comme la pouzzolane, le schiste, l’ardoise.

Il est aussi possible de cultiver des plantes couvre-sol et créer un tapis stoppant le développement des adventices (mauvaises herbes).

Le désherbage thermique

Il consiste à provoquer un choc thermique sur les plantes.

  • à l’eau chaude : versez de l’eau très chaude sur les herbes à éliminer ; celle de la cuisson des légumes, du riz ou des pâtes (eau bouillante salée), dans un souci d’économie  d’eau. Vous pouvez y ajouter du savon noir pour augmenter l’adhérence sur les feuilles. Ce procédé est  utilisé entre les dalles des allées ou de la terrasses.

Pour les professionnels des espaces verts, il existe des machines à désherber à l’eau chaude ou à la vapeur.

  • à flamme : passez la flamme sur la mauvaise herbe à une dizaine de centimètres pendant 1 à 2 secondes. Vous pouvez l’utiliser même par temps pluvieux. Il ne faut pas chercher à brûler la plante, vous risqueriez d’obtenir le résultat inverse.
  • à rayonnement infra rouge : procédez de la même manière que précédemment ; le rayonnement infra rouge remplace la flamme.

A noter que cette technique de désherbage est surtout efficace sur les mauvaises herbes annuelles si vous vous y attaquez quand elles sont encore au stade de plantules. En ce qui concerne les plantes vivaces et les plantes à racines profondes ou à port rampant, il est indispensable de renouveler l’opération plusieurs fois à 15 jours d’intervalle environ.

Le désherbage à l’aide d’herbicides écologiques

Vous pouvez préparer ces herbicides écologiques vous-mêmes.

  • Le vinaigre blanc : pulvérisez du vinaigre pur sur les adventices par temps ensoleillé. Ensuite, rincez bien le pulvérisateur.
  • Le purin d’angélique : préparez-le en laissant macérer 1 kilogramme d’angélique dans 10 litres d’eau pendant 3 semaines.
  • Le purin d’ortie : Découvrir comment préparer et utiliser le purin d’ortie !
  • L’huile essentielle de basilic et de citrus : ajoutez-y une solution de savon liquide bio et d’eau.
  • Le bicarbonate de soude : versez du bicarbonate sur les parties à désherber. Plus tard vous arroserez ou la pluie jouera ce rôle.
  • Le sel : versez du gros sel sur les plantes indésirables. Arrosez ou attendez la pluie qui s’en charge.

Vous pouvez aussi préparer un désherbant à base de sel et d’eau : 1 litre d’eau pour 200 g de sel. Pour renforcer l’action de ce mélange, ajoutez du vinaigre blanc.

Le désherbage chimique

Face à certaines mauvaises herbes particulièrement résistantes, l’emploi d’herbicides chimiques peut être utile.

Leur utilisation peut s’avérer dangereuse. Pour éviter les risques d’accidents, il faut respecter strictement les doses et le mode d’emploi mentionnés sur l’emballage du produit.

  • Pour le désherbage avant de refaire votre pelouse

Utilisez des herbicides à absorption foliaire : les plus efficaces sont à base

de glyphosate en raison de leurs propriétés systémiques. Ce sont des désherbants non sélectifs qui éliminent toutes les plantes présentes sur la surface traitée.

  • Pour le désherbage du gazon

Des désherbants sélectifs existent. Dans le cas d’un gazon constitué de graminées, ils éliminent les graminées mais pas le gazon.

Le désherbage du gazon se fait au printemps quand la température atteint au moins 15°C.

Durant l’année du semis de votre pelouse, employez un désherbant spécial jeune gazon.

Pour la mousse, arrosez du sulfate de fer dilué dans l’eau (25g par litre d’eau /mètre carré) ou un autre anti-mousse. Vous pouvez aussi opter pour des formules engrais désherbants gazon à épandre sur un sol humide.

  • Pour le désherbage des allées

Employez un désherbant total que vous utiliserez avec beaucoup de précaution et en l’absence de toute culture.

 

Credits photos: Pixabay

Mauvaises herbes : Comment les reconnaître et les éliminer
Donnez votre avis !

Laisser un commentaire