Plantes grimpantes – Conseils d’entretien et de plantation

Plantes grimpantes – Conseils d’entretien et de plantation

Classé dans : Jardin | 1

Elles sont devenues indispensables à l’extérieur pour garnir des murs, des pergolas, des portiques ou encore des tonnelles. Les plantes grimpantes sont aussi précieuses pour cacher des éléments inesthétiques tels que des grillages, des poteaux, des gouttières, etc.

La floraison éclatante de certaines espèces est aussi un élément de décoration magnifique. Certaines plantes grimpantes ont la mauvaise réputation d’abimer les murs; ce qui est faux, car elles absorbent l’humidité et les assainissent.

il faudra cependant veiller à ne pas les laisser envahir les chenaux et les toitures, la taille étant alors difficile. Les feuilles mortes des espèces caduques peuvent par ailleurs boucher les tuyaux d’écoulement. Cependant, leur effet décoratif vous fera vite oublier ces petits désagréments que l’on peut d’ailleurs éviter grâce à un suivi et un entretien minimum.


Comment bien planter des plantes grimpantes ?

Les plantes grimpantes étant généralement vendues en conteneurs (pots en plastique utilisés en production), on pourra les planter toute l’année, sauf en période de sécheresse, de forte chaleur, ou bien de gel. Procéder comme pour la plantation des arbustes en ce qui concerne la préparation du sol et le placement de la plante.

Le palissage

Palisser une plante signifie la fixer sur un support naturel ou artificiel pour l’aider à s’y maintenir ou à grimper. Seuls les Ampelopsis Veitchii et Quinquefolia, les Hedera (Lierres) et Campsis (Bignonia) se fixent aux murs ou autres supports par leurs vrilles adhésives ou leurs crampons. Il est cependant indispensable de les y aider autres variétés, il faudra leur procurer un support (en l’absence de support naturel) et les fixer par des liens souples (raphia de préférence). Avec l’âge, leurs branches souples s’enrouleront d’elles-mêmes.


Comment entretenir des plantes grimpantes ?

La taille

À la plantation, à l’exception des Clématites et de la Passiflora, il faut tailler court (20 à 30 cm du sol). Pour les tailles d’entretiens et de floraisons, il faut suivre les règles générales suivantes:

  • Pour les floraisons printanières ont taillera après la floraison.
  • Pour les floraisons estivales ont taillera au début du printemps.
  • Pour les plantes grimpantes dont la floraison est sans intérêt, ont taillera après la pousse des jeunes feuilles.

L’entretien

Arroser, surtout en période de sécheresse, et biner le sol au pied. Les plantes grimpantes n’ont pas besoin de fertilisants sauf si le sol est extrêmement pauvre.


Quelles plantes grimpantes choisir pour son jardin?

Actinidia kolomikta

√ Nécessite un treillage pour se développer.

Cette plante fait partie de la même famille que le fameux Actinidia sinensis étant la plante produisant les Kiwis. Bien que produisant également des fruits comestibles, c’est surtout une plante ornementale, décorative par son feuillage caduc, ovale, finement dentelé, fortement panaché de rose et blanc au printemps, les panachures s’atténuant ensuite.

Sa floraison blanche-crème se déroule en Juin. Ensuite apparaissent des petits fruits lisses, comestibles à l’automne.

Il est nécessaire de palisser la plante pour favoriser son développement. L’Actinidia kolomikta apprécie les expositions mi-ensoleillées et protégées du froid. L’hiver, il est conseillé de protéger la souche du froid avec un paillage.

La plante peut couvrir une surface de 2 à 3 M2.


Campsis – Les bignones

Toutes les variétés ont un feuillage caduc composé, vert foncé et se fixent seules sur leurs supports grâce à leurs rameaux munis de crampons.

Une situation ensoleillée favorise une floraison abondante des bignones!

Les fleurs en forme de trompette apparaissent pendant l’été: Juillet à Septembre. C’est une plante grimpantes qui n’est pas particulièrement exigeante sur la nature du sol et supportant bien la sécheresse. À tailler court en fin d’hiver.

Quelques variétés de bignones:

  • Campsis grandiflora 

Cette espèce produit de nombreuses fleurs orange rouge dans son coeur et jaune orangé sur ses bords. La taille des inflorescences est d’environ 7 à 9 cm, régulièrement reparties sur les tiges de la plante.

  • Campsis X ‘Indian Summer’

Cette hybride possède une végétation compacte et une floraison exceptionnellement longue de la fin Juin à Septembre. Ses fleurs sont de couleur orange saumoné à l’intérieur et jaune orangé à l’extérieur.

  • Campsis radicans ‘Flava’

Les fleurs de cette bignone sont jaunes en tube plus étroit que les autres variétés citées.


Clematis – Les clématites

√ Nécessite un treillage pour se développer.

  • Clématites hybrides à grandes fleurs

Elles ont un feuillage caduc, simple ou trifoliolé, à petiole volubile. Magnifique floraison aux coloris chatoyants de juin à septembre; les parties colorées sont des sépales, les étamines sont petialoides. Vigueur moyenne, peut garnir 5 à 6 m2 de murs, grillages, etc. La plantation de la clématite nécessite quelques précautions. L’apport de terreau ou de terre de bruyère est souhaitable pour une bonne végétation. Planter en situation ensoleillée ou demi-ensoleillée.

  • Clématites à petites et moyennes fleurs

Profusion de fleurs, plus petites que les précédentes . Elles sont les plus vigoureuses et sans exigence sur la nature du sol et l’exposition, mais fleurissent mieux au soleil. Feuillage caduc sauf celui des variétés de l’espéce Armandii.

Conseils spéciaux pour les clématites

La plantation

Pour assurer une bonne végétation et une floraison prolongée, il faudra planter vos clématites dans un sol léger, fertile et perméable, à exposition ensoleillée.

  • Creuser un trou de 40 à 50 cm de largeur et de profondeur. Si le sol est lourd ou argileux, déposer au fond une couche de 10 à 15 cm de gravier, débris de tuiles ou de pot en terre cuite, pour assurer un bon drainage. Les clématites n’apprécient pas d’avoir les pieds dans l’eau. Mélanger ensuite de la tourbe, terreau ou de la terre de bruyère à la terre de remplissage.
  • Pour assurer une bonne reprise, planter uniquement des plantes livrées en pots ou conteneurs. Enlever le récipient avec précaution, planter sans abîmer la motte, en enterrant la tige d’environ 10 cm. Cette partie de tige enterrée produira de nouvelles racines et pousses et renforcera la plante. Arroser abondamment.
  • Protéger la base de la plante par un paillage. Ensuite, on placera une tuile ou une planchette pour protéger le pied du soleil. On pourra également planter à environ 1 mètre de la Clématite, un arbuste de faible taille, à feuillage persistant, afin de compléter cette protection.
  • Palisser avec précaution, ou placer un tuteur en bambou pour la première place.
L’entretien

Tous les ans, mettre au pied de la plante, au départ de la végétation (au début du printemps) et 1 mois et demi après, un engrais complet. Enfouissez ce que complément nutritif par un léger bêchage (appelé aussi béquillage).


Hedera – Le lierre

Une des rares plantes grimpantes à feuillage persistant, le lierre s’accommode parfaitement aux différents types de sols et expositions, même les plus ombragées.

Les lierres sont aussi parfois utilisées par les paysagistes pour remplacer le gazon qui dans des conditions défavorables se développe pas. (tels que les situations en sous-bois manquants de luminosité ou sur les talus en forte pente). Ces plantes utilisent des racines-crampons sur ses tiges pour se fixer/se développer.

Principales variétés:

  • Hedera helix ‘Hibernica’ – Lierre d’Irlande

Cette variété de Lierre est vigoureuse et rustique. Ses grandes feuilles sont d’un vert foncé luisant. Ce lierre est aussi utilisé en plante couvre-sol.

  • Hedera helix ‘Glacier’

Le feuillage du lierre ‘Glacier’ est gris vert argenté, marginé de blanc crème. Cet un excellent couvre-sol pour zones ombragées.

  • Hedera helix ‘Ivalace’

C’est un lierre dont la végétation compact en fait une plante idéale pour garnir un treillage sur terrasse par exemple. Ses feuilles sont petites, crispées et d’un vert bouteille.


Les Chèvrefeuilles – Lonicera

√ Nécessite un treillage pour se développer.

L’ensemble des variétés de chèvrefeuilles sont rustiques et s’accommodent de tous les sols et expositions. Les tiges volubiles s’enroulent autour des grillages, fils de fer, palissades, etc. Contre les murs, il est nécessaire de leur procurer un support. Selon les sujets et les variétés, la plante peut garnir 6 à 8 m²

Les variétés chèvrefeuilles produisent une floraison parfumée et abondante de Mai à Octobre.

Quelques variétés de chèvrefeuilles à feuillage caduc (perdant ses feuilles pendant l’hiver)

  • Lonicera X Heckrottii

Ce chèvrefeuille produit des fleurs légèrement parfumées rouges à l’extérieur et orange à l’intérieur. Végétation vigoureuse.

  • Lonicera periclymenum ‘Graham Thomas’

Cette variété au feuillage caduc fleurit tout au long l’été. Ses grandes fleurs sont de couleurs Jaune-crème puis jaune vif.

Principales variétés de chèvrefeuilles persistantes:

  • Lonicera henryi

Cette variété semi-persistante produit des fleurs rouges-pourpres en bouquet.

  • Lonicera japonica ‘Halliana’

Ce chèvrefeuille est persistante. Sa floraison se déroulant de Juin à Septembre est très parfumée, blanche, devenant jaunes.


La vigne vierge – Parthenocissus

vigne vierge

Célèbre pour son feuillage rouge, les vignes vierges sont des plantes grimpantes incontournables au jardin.

Principales variétés de vignes vierges:

  • Parthenocissus quinquefolia ‘Veitchii’

C’est la variété la plus répandue. Elle apprécié pour ses grandes feuilles vertes de 5 à 10cm, prenant de magnifiques couleurs rouge vermillon à l’automne.

Une plante peut garnir une surface de 15 à 20 M².

  • Parthenocissus tricuspidata ‘Minutifolia’

C’est la réplique de la variété ‘Veitchii’ en miniature. La végétation moins vigoureuse.


La glycine – Wisteria

√ Nécessite un treillage pour se développer.

Avec leurs floraisons printanière majestueuses et parfumées, les glycines sont des plantes grimpantes appréciés par de nombreux amoureux des jardins.

Elle sont aussi connus pour leurs tiges qui s’enroulent avec force sur les supports tels que les pergolas, les treillages et les gouttières.

Les variétés de glycines:

  • Wisteria floribunda – Glycine du Japon

Sa floraison parfumée bleue, violet clair et foncé se déroule en mai-juin avec de longues grappes de 20 à 50cm de longueur . Les tiges peuvent atteindre 10 metres de longueurs et s’enroulent dans le sens des aiguilles d’une montre au contraire des glycines de Chine.

On peut aussi trouver d’autres couleurs chez les glycines du Japon.

  • Fleurs blanches: Wisteria floribunda ‘Alba’
  • Fleurs roses: Wisteria floribunda ‘Rosea’

 

  • Wisteria sinensis – Glycine de Chine

C’est l’espèce la plus répandue dans nos jardins, avec son abondante floraison très parfumée au début du mois de Mai. Certains sujets fleuriront légèrement pendant l’été. Les grappes de l’espèce type sont d’un bleu violet soutenu. Pour avoir une variété de glycine de chine à la floraison blanche, il faudra vous tourner vers la Wisteria sinensis ‘Alba’.

Acheter une plante grimpante

Vous avez la possibilité la possibilité d’en acheter tout au long de l’année chez les pépiniéristes locaux, dans les rayons « Plantes de grimpantes » des jardineries, parfois dans les rayons « Jardin » des hypermarchés et aussi sur les jardineries en ligne.

Nous vous conseillons de les acheter à l’automne et au printemps qui sont les deux grandes périodes de plantation.

Plantes grimpantes – Conseils d’entretien et de plantation
5 (100%) 2 votes

One Response

  1. Nous pouvons aussi citer le jasmin (Trachelosperum jasminoides) qui avec son parfum puissant et son feuillage persistant est une plante grimpante géniale !

Laisser un commentaire