Dedans, dehors… du pareil au même

Dedans, dehors… du pareil au même

Classé dans : Jardin | 0

La mode est à l’abolition des frontières: meubles d’intérieur ou d’extérieur, règne du végétal dans les matières, les formes et les couleurs… Une nouvelle façon de se mettre au vert.

En 2017, fin de la déco zen et aseptisée ! Le nouveau rêve de tous les urbains pollués et stressés? Posséder un logement « végétalisé », en prise directe avec une nature réelle ou recomposée. Résultat, en trente ans, le nombre de jardins a doublé en France et le secteur enregistre une croissance de 4% par an. Ceci se traduit notamment par le développement des terrasses et le retour des jardins d’hiver.

« Quand la société va mal, la nature est plus que jamais une valeur refuge. C’est la nostalgie du paradis originel, d’un monde sauvage et libre qui reprend ses droits en toutes circonstances. L’envie de se réapproprier cette nature indomptable pour échapper à un univers standardisé et de la faire pénétrer dans la maison pour mieux vivre en harmonie avec elle », souligne Vincent Grégoire, directeur de création du département Art de vivre, du bureau de style Nelly Rodi.


Le végétal s’impose de la cave au grenier

Résultat, l’intérieur de la maison s’ouvre sur le jardin, avec des vérandas, des terrasses et des balcons aménagés et décorés de plantes luxuriantes. Le monde végétal envahit toutes les pièces à vivre. « Au-delà de l’aspect décoratif, le consommateur sensibilisé à l’écologie recherche également une dimension de bien-être et s’intéresse aux plantes médicinales ou dotées de vertus dépolluantes, dans un esprit Feng-Shui », précise Vincent Grégoire.

Cette omniprésence de la nature se retrouve jusque dans des éléments décoratifs qui évoquent l’organique et le vivant, la « montée de sève » : des tissus d’ameublement aux carrelages et des papiers peints au linge de maison, on retrouve les mêmes motifs représentant herbes folles, tiges, bourgeons, lianes, graminées. «

De nouvelles technologies permettent de réaliser des impressions photographiques de plantes ou de gazon pour un résultat hyperréaliste », poursuit Vincent Grégoire. Mêmes références du côté des textures (gommes latex, effet « jelly »…) et aussi du côté des couleurs (verts, jaunes, roux, écru, miel…).


Le jardin, nouvelle pièce de la maison

De son côté, le jardin est en passe de devenir la cinquième pièce polyvalente de la maison. Équipé de meubles de plus en plus confortables, il se transforme aux beaux jours en séjour ou encore en cuisine.

On l’habille, on le décore avec des éléments de « polysensorialité » : fontaines, carillons, lampions multicolores, bougies parfumées…

« Le jardin figé, domestiqué et semblable à celui du voisin cède la place à un espace sauvage, totalement personnalisé, affirme Vincent Grégoire. Cette tendance apparaît désormais comme une nouvelle façon de réenchanter son quotidien ».

Dedans, dehors… du pareil au même
4.3 (86.67%) 3 votes

Laisser un commentaire