La marjolaine, l’origan des jardins : ses bienfaits, ses vertus, sa culture et sa conservation

La marjolaine, l’origan des jardins : ses bienfaits, ses vertus, sa culture et sa conservation

Classé dans : Potager | 0

Vivace herbacée et relativement frileuse, la marjolaine (origanum majorana) est originaire du Sud Ouest de l’Asie et est très présente dans les régions méditerranéennes. Elle est souvent cultivée comme une annuelle et le plus souvent au potager. Cette plante aromatique et médicinale, nommée aussi marjolaine officinale ou aussi marjolaine à coquilles  possède des vertus thérapeutiques et curatives. Comestible, la marjolaine se rapproche par l’aspect, de l’origan (origanum vulgare), mais son arôme est plus délicat.


Quelles variétés et espèces de marjolaine ?

Il y a deux espèces de marjolaine. L’une est annuelle : origanum majorana, appelée aussi le grand origan. C’est celle que l’on cultive.

L’autre est vivace : l’origanum vulgare ou origan vulgaire. Elle pousse à l’état sauvage.

La marjolaine officinale était cultivée dans l’Antiquité.

Description de la marjolaine ou l’origan des jardins

L’origanum majorana appartient à la famille des Lamiacées. C’est une plante ligneuse mesurant environ 30 à 60 cm de haut.

Ses petites feuilles arrondies, ovales de couleur verte grisâtre portées par des tiges dressées sont parfumées.

Ses minuscules fleurs très mellifères apparaissent en été et sont groupées en panicules blanches ou roses.

Quelles sont les vertus de marjolaine et ses utilisations?

Ses vertus et ses propriétés sont nombreuses. Nous ne citerons que quelques bienfaits: calmant, antidépresseur, antiseptique, antispasmodique, antiviral, bactéricide, carminatif, diurétique, expectorant, stimulant, tonique et pour lutter contre les douleurs articulaires.

La marjolaine est utilisée dans divers domaines et sous différentes formes:

  • en cuisine dans un emploi culinaire pour préparer et agrémenter les tomates fraîches, les ragoûts, la sauce tomate, les pizzas, les plats mijotés, les salades, le poulet, les haricots, les aubergines, les pâtes, le gibier, les fruits de mer.
  • en infusion en versant une cuillerée à soupe de marjolaine séchée dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser. Ajoutez une cuillerée à café de miel.
  • en aromathérapie sous forme d’huile essentielle en prenant les précautions qui s’imposent et en respectant strictement les dosages préconisés.

Quels sont les contre- indications et effets secondaires éventuels ?

L’utilisation de la marjolaine doit être proscrite chez les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que chez les enfants en bas âge. Les personnes allergiques à l’un des composants de cette plante doivent éviter d’en consommer. Il est recommandé de prendre conseil auprès de votre médecin.

Avec quelles plantes culinaires associer la marjolaine ?

L’association de la marjolaine avec d’autres herbes aromatiques et des épices est parfois utilisée dans la cuisine provençale pour la préparation de plats pour en relever le goût.

La marjolaine se marie bien avec le romarin, l’estragon, la sarriette, le basilic, le laurier, la sauge, le thym mais aussi avec le paprika.

Comment cultiver et entretenir la marjolaine ?

Sa culture est assez aisée et son entretien peu contraignant à condition de semer et de planter au bon endroit et au bon moment.

Quand semer et planter la marjolaine ?

  1. Semez en avril sous abri. Recouvrez les graines d’une terre très légère.
  2. Repiquez en place 6 semaines plus tard. Buttez pour protéger les pieds de marjolaine du froid.

Dans le Midi de la France, semez en place, en mai et éclaircissez en laissant une plantule tous les 10 cm. Vous pouvez semer directement en pleine terre en mai/juin ; déposez des graines dans des petits trous de 10 cm de profondeur et recouvrez.

Le temps de levée est de 10 à 15 jours.

Plantez vos pieds de marjolaine en mai/juin.

planter la marjolaine?

La marjolaine apprécie les sols légers, secs, pauvres et plutôt calcaires. Si votre terre est trop lourde ou à tendance argileuse, ajoutez du sable. Elle trouve sa place au potager, en bordure et aussi en rocaille dans le jardin. Ne pas cultiver la marjolaine en compagnie du thym. En outre, la marjolaine apprécie le voisinage du cerfeuil.

Vous pouvez la cultiver en pleine terre ou en pot, mais aussi dans des paniers suspendus.

  • Pour la culture en pleine terre, plantez la marjolaine dans un endroit à l’abri des gelées printanières tout en privilégiant une exposition au soleil direct et à la forte chaleur. Dans les régions douces, elle peut être cultivée en tant que plante vivace.
  • Pour la culture en pot, choisissez un contenant de 30 cm de diamètre. La marjolaine craignant l’humidité, il est indispensable de déposer une couche de gravillons ou de billes d’argile pour assurer le drainage. Videz l’eau de la soucoupe après l’arrosage car l’excès d’humidité risque d’entraîner la pourriture des racines. Faites un mélange de 1/3 de terre, de 1/3 de sable et de 1/3 de compost.

Comment entretenir la marjolaine ?

La marjolaine n’exige pas d’entretien difficile, mais comme toute plante elle a des besoins nécessaires à sa croissance.

Comment arroser la marjolaine ?

La marjolaine n’apprécie pas l’humidité stagnante, mais pour favoriser son enracinement, il est nécessaire de l’arroser régulièrement et très modérément. Ne pas détrempez la motte. Si vous cultivez votre marjolaine en pot, attendez que la terre soit asséchée, pour procéder à l’arrosage.

Quels soins apporter à la marjolaine ?

Pensez à biner au pied pour aérer la terre et désherbez régulièrement. Ne laissez pas les mauvaises herbes et toutes plantes adventices concurrencer vos plants de marjolaine du point de vue de la lumière et des éléments nutritifs. Elles pourraient attirer des parasites et des maladies, nuisibles au bon développement de votre culture.

Comment pailler les pieds de marjolaine ?

Paillez avec du gravier pour assurer à la plante un sol bien drainé et pour conserver la chaleur.

Comment et quand tailler la marjolaine?

Rabattez à 20cm environ en juin et en septembre pour permettre à de nouvelles feuilles plus tendres de pousser.

Quels sont les ennemis de la marjolaine ?

Elle est assez résistante aux maladies et aux parasites mais elle peut subir l’agression des papillons de nuit. Son pire ennemi est l’humidité.

Quand et comment multiplier la marjolaine ?

Si vous désirez rajeunir vos plants de marjolaine ou obtenir un plus grand nombre de plants, vous pouvez les multiplier en mai.

La multiplication peut se faire de 2 façons :

  • La division de touffes

Divisez la plante- mère en plusieurs touffes. Chaque touffe doit comporter des racines et sa partie aérienne. Replantez- les immédiatement en terre à 30 cm de distance.

  • Le semis de graines

Procédez comme indiqué plus haut. Il s’agit des graines que vous aurez récoltées en août/ septembre. Semez- les en pépinière sous- abri en mars/ avril ou en pleine terre en mai quand les gelées ne seront plus à craindre.

Quand récolter la marjolaine ?

Vous la cueillerez au fur et à mesure de vos besoins. Si la cueillette est régulière, elle favorisera le développement de nouvelles pousses. La récolte de la marjolaine dépend bien sûr de l’utilisation que vous souhaitez en faire et de la partie que vous cueillez. Comme pour la plupart des plantes aromatiques, la période la plus propice pour récolter la marjolaine est le début de l’été juste avant la floraison.

Comment récolter la marjolaine à sécher ?

  1. Coupez des brins sains par temps chaud et sec, en milieu de matinée pour éviter la rosée matinale et profiter d’un maximum d’arôme et de saveur.
  2. Enlevez les feuilles inférieures car elles seraient écrasées lors de l’attache des brins ensemble.
  3. Attachez, en serrant, quelques brins à l’aide d’un élastique ou de la ficelle de cuisine.

Comment faire sécher la marjolaine ?

Pour faire sécher la marjolaine, liez les tiges en bouquets et suspendez- les dans un lieu sec et bien ventilé. Les plantes aromatiques à petites feuilles comme la marjolaine, sèchent facilement à l’air et à l’abri de tout soleil direct.

Comment conserver la marjolaine ?

Conserver les feuilles de marjolaine est possible mais le temps de conservation dépend de la forme de consommation que vous choisissez : frais ou sec.

  • Les feuilles fraîches se gardent dans un verre d’eau ou au réfrigérateur, dans un sachet de plastique pendant un laps de temps assez limité.
  • Les feuilles séchées se conservent bien dans un récipient fermé hermétiquement placé dans un lieu frais et à l’abri de la lumière.

Que faire de la marjolaine l’hiver ?

Ceci diffère selon les conditions climatiques et météorologiques de votre région, soit elle passera l’hiver dehors, soit il faudra la rentrer.

  • Rempotage et hivernage

Si vous résidez dans une région trop humide et trop froide et que vous souhaitez continuer à consommer de la marjolaine, arrachez-en quelques plants, rempotez- les et rentrez- les à l’intérieur dans un local hors gel. Elles produiront possiblement de nouvelles pousses.

Si vous avez cultivé la marjolaine en pot, il suffit de le rentrer.

  • Protection hivernale

Dans les autres régions où les gelées sont rares et de courte durée, couvrez vos plants avec des protections adaptées.


Fiche de culture

Type de plante : condimentaire, aromatique, médicinale

Hauteur : 30 à 60 cm

Exposition : soleil

Sol : léger, sec, bien drainé

Feuillage : vert grisâtre

Floraison : de juillet à septembre

Multiplication : semis, division de touffes, bouturage

Rusticité : jusqu’à -10°C par temps sec mais plutôt autour de -4°C

Laisser un commentaire