Le poinsettia ou étoile de Noël : achat, entretien, rempotage

Le poinsettia ou étoile de Noël : achat, entretien, rempotage

Classé dans : Conseils plantes intérieur | 0

De la famille des Euphorbiacées, le poinsettia ou euphorbia pulcherrima (signifiant superlativement belle) est une plante presque aussi incontournable et populaire que le sapin de Noël.

Très décoratif grâce à ses bractées colorées, le poinsettia compte parmi les plantes d’intérieur les plus recherchées. En novembre et décembre, avant Noël et pendant les fêtes de fin d’année, le poinsettia est en vente partout, chez les fleuristes, dans les jardineries et supermarchés. Vous pouvez l’acheter également en ligne sur les sites spécialisés en vente de plantes. Le poinsettia existe en coloris variés et en plusieurs dimensions.


Origine et utilisations du poinsettia

Le poinsettia est originaire d’Amérique centrale et plus particulièrement du Mexique. Dans son milieu naturel, en climat subtropical, cet arbrisseau peut atteindre 5 m.

C’est l’horticulteur californien Paul Ekke qui a réussi à produire des poinsettias pouvant supporter l’atmosphère et les températures des maisons et des appartements. Jusqu’aux années 1950, le poinsettia n’était pas adapté à nos intérieurs ; la sécheresse faisait rapidement tomber les feuilles.

Désormais avec un minimum de soins, ses bractées colorées et ses feuilles se maintiennent plusieurs semaines.

En raison de sa possible toxicité, il est plus prudent de tenir ce végétal hors de portée des enfants et des animaux domestiques. Lavez- vous les mains après sa manipulation.


Le poinsettia: ses feuilles, ses fleurs, ses bractées, ses dimensions

Le poinsettia est un arbrisseau peu ramifié à feuilles caduques de couleur vert foncé mesurant environ 15 cm de long.

Ses très petites fleurs de couleur jaune crème  ne présentent aucun intérêt décoratif. Contrairement aux fleurettes insignifiantes qu’elles entourent, les magnifiques bractées aux couleurs éclatantes, réunies en rosettes, égayent nos intérieurs de la fin de l’automne à l’hiver.

Il existe des variétés aux bractées rouge flamboyant, roses, oranges saumon, blanc crème ou bicolores. Disposées en étoiles, les bractées sont des feuilles colorées qui commencent à se développer dans la partie supérieure de la plante en automne.

Les dimensions des poinsettias diffèrent et atteignent de 30 cm à 2 mètres environ selon les variétés.


Où acheter le poinsettia ?

En supermarchés ou hypermarchés, les poinsettias coûtent moins cher mais la qualité peut être moindre. Il est préférable de l’acheter dans les commerces spécialisés en végétaux d’ornement ou le commander par Internet sur des sites de jardineries en ligne.

Comment choisir le poinsettia lors de l’achat ?

A l’achat, choisir un poinsettia dont les bractées sont épanouies et les feuilles fraîches et saines.

La présence des petites fleurs centrales bien ouvertes est le signe d’une floraison déjà avancée. Il est préférable d’en choisir un autre.

N’achetez pas de poinsettia dont les feuilles tombent ou si vous constatez que le bas de l’arbuste est dénudé ; le vendeur a pu enlever les feuilles pour dissimuler le mauvais état de santé de la plante.

Vérifiez très attentivement l’absence d’aleurodes sur les feuilles.

Quelles espèces et variétés de poinsettia ?

  • Poinsettia Menorca : bractées rouge vif
  • Poinsettia Princessia : bractées de couleur rose
  • Poinsettia Lilo White : bractées blanches
  • Poinsettia Pink White : bractées rose panachées de blanc

Comment bien entretenir le poinsettia ?

La durée de coloration des bractées et le bon état de votre plante dépendent beaucoup  de son exposition à la lumière et à une température adaptée et aussi au respect de ses  besoins en eau, en nourriture. 

Quel emplacement et quelle exposition pour le poinsettia ?

Le poinsettia, comme la plupart des plantes à fleurs d’intérieur et en particulier celles qui fleurissent en hiver, doit être exposé à la lumière pour garder la couleur de leurs bractées. Les plantes adultes pourront recevoir directement le soleil de l’hiver sans dommage pour elles mais les jeunes plants doivent être absolument protégés du plein soleil et des courants d’air froid. Pendant la croissance, de la luminosité mais pas de soleil direct.

La durée de coloration des bractées dépend beaucoup du temps d’exposition à la lumière et son intensité. L’hiver, il est utile de compenser une luminosité naturelle moindre par une lumière artificielle d’appoint, par contre en été, il faut apporter de l’ombre et des heures de nuit supplémentaires pour favoriser une nouvelle formation de bractées colorées. Tout au long de l’année, la plante a besoin d’autant de jour que d’obscurité, ce qui n’est pas chose évidente dans notre pays.

Quelle température pour le poinsettia ?

Une température modérée entre 15 et 20°C est idéale. Toutefois lorsque le poinsettia n’est pas épanoui, il peut survivre dans une atmosphère plus fraîche mais il ne faut pas l’exposer au gel qui lui serait fatal.

Le poinsettia craint le froid, les changements de températures et les courants d’air.

Comment arroser le poinsettia et lui apporter de l’humidité ?

  • Arrosez avec de l’eau tiède et modérément car l’excès provoque le pourrissement des racines et le jaunissement des feuilles.
  • Gardez le terreau bien humide durant la période de croissance et la floraison.
  • Après la floraison, laissez la plante au repos plusieurs semaines et réduisez l’apport d’eau en attendant que la terre soit sèche entre deux arrosages.
  • Après la taille et le rempotage, revenez à un arrosage normal, mais gardez- le à peine humide jusqu’à la reprise visible de la croissance.

Humidité de l’air, hygrométrie

Le poinsettia craint la sécheresse de l’air provoquée par le chauffage central et qui fait tomber ses feuilles.

Pour obtenir une bonne hygrométrie et donc une ambiance suffisamment humide, posez le pot sur une soucoupe de graviers ou de billes d’argile restant mouillés. Le pot ne doit pas être posé dans l’eau.

Vaporisez tous les jours d’une distance de 15cm, à l’eau de pluie si possible, afin de garder la fraîcheur aux feuilles. Ne pas mouillez les bractées.

Est-il utile de nettoyer le feuillage ?

Le nettoyage des feuilles est inutile, les vaporisations suffisent. N’utilisez surtout pas de lustrant.

Quand et comment apporter de l’engrais au poinsettia ?

Ajoutez de l’engrais liquide à l’eau d’arrosage pendant la période d’activité de la plante. Faites un apport d’engrais tous les 15 jours. Quand le poinsettia commence à dépérir naturellement, arrêtez de nourrir la plante jusqu’à la reprise de croissance.

Que faire du poinsettia après la floraison ?

Deux choix s’offrent à vous : vous en débarrasser en le jetant ou la garder en lui apportant les soins nécessaires à sa survie ou/ et à sa reproduction en le multipliant.

Comment conserver le poinsettia d’une année sur l’autre ?

Les horticulteurs utilisent des méthodes pour obtenir des plantes de petite taille à courtes tiges garnies de plusieurs bractées. Sans traitement spécial, ces plantes adoptent un port élevé et dégagé, l’année suivante. Aussi est-il  souvent plus simple d’acheter de nouveaux poinsettia chaque année. Bien entretenues, ces plantes restent colorées pendant 6 à 8 mois ; rabattues après la floraison, elles refleurissent l’année suivante.

Pourquoi et comment tailler le poinsettia ?

  1. Taillez les tiges du haut de la plante à la fin de la floraison pour favoriser la croissance et la production de nouvelles pousses.
  2. Portez des gants pour protéger vos mains du latex qui va s’écouler.
  3. Coupez juste au- dessus de l’aisselle d’une feuille. Appliquez de la poudre de charbon sur les coupures afin d’arrêter la sécrétion du latex. La plante est prête pour le rempotage.

Quand et comment rempoter le poinsettia ?

  1. Rempotez au printemps ou après la taille de mi- été si les racines de la plante se trouvent à l’étroit dans un pot devenu trop petit.
  2. Préparez un pot plus grand avec une couche de drainage et un mélange de ½ de terreau et de ½  de tourbe.
  3. Les tiges et les racines sont fragiles et très cassantes. Tenez le pot d’une main et retenez la motte de l’autre. Pour réussir à sortir la plante sans dommages, tapotez sur le bord du pot.
  4. Placez bien les racines sur le terreau du nouveau pot.
  5. Remplissez du nouveau mélange de tourbe et de terreau. Toutes les racines doivent être couvertes.
  6. Ne tassez pas trop la terre.
  7. Laissez 2 jours à l’ombre sans arroser pour favoriser l’enracinement.
  8. Arrosez ensuite mais gardez- le à peine humide jusqu’à une reprise manifeste de croissance.

Comment faire refleurir un poinsettia ?

Alors qu’il est assez facile de conserver un poinsettia plusieurs semaines, il est plus difficile de le conserver d’une année sur l’autre. Toutefois, il est intéressant de tenter l’expérience.

Après avoir été taillé et rempoté, votre poinsettia a besoin, pour refleurir d’une période de 6 à 12 semaines pendant laquelle la durée du jour doit être courte, et l’obscurité ne doit pas être inférieure à 12 heures par jour. Arrosez parcimonieusement et avec de l’eau tempérée. Pensez à pincer les jeunes pousses pour qu’elles se ramifient.

En septembre/ octobre, placez le poinsettia dans une pièce peu éclairée pendant le jour. Dès la nuit tombée, allumez la lumière.

Lorsque les inflorescences sont formées, installez la plante dans une pièce claire, mais pas trop chauffée.

En cas d’échec, vous aurez la possibilité de racheter un nouveau poinsettia en fin d’année.

Comment lutter contre les ennemis du poinsettia ?

Le poinsettia peut être sujet aux maladies et à l’attaque de certains parasites.

  • Le botrytis est une pourriture grise qui produit des tâches humides et disgracieuses sur le feuillage. Les feuilles du bas sont les premières atteintes. Pour y remédier, enlevez les feuilles malades et traitez avec un fongicide.
  • La pourriture des racines apparaît quand la terre est trop humide ce qui empêche l’air de circuler entre les racines et provoque la chute irrémédiable des feuilles. Comme il n’y a pas de moyen curatif, la solution préventive est d’éviter de trop arroser.
  • Les pucerons se repèrent à l’aspect des feuilles qui se transforment et deviennent collantes. Pulvérisez le feuillage avec une solution de savon mou et d’huile d’olive.
  • Les mouches blanches ou aleurodes se reproduisent à une vitesse surprenante et sont assez difficiles à éliminer. Il faut vérifier régulièrement les poinsettia pour s’assurer que ces parasites ne s’y dissimulent pas. Ils affaiblissent la plante en suçant la sève. Des insecticides existent mais préférez des produits agréés pour l’agriculture biologique et des solutions plus douces et moins nocives pour notre environnement. Faites des pulvérisations du purin d’orties.
  • Les araignées rouges ont un lieu de prédilection, les plantes d’intérieur, de véranda et de serre. Cet acarien suce la sève et fait virer la feuille agressée au gris terne et se couvre de points jaunes. Il faut agir rapidement. Comme ces parasites préfèrent la sécheresse, augmentez l’humidité en pulvérisant les feuilles avec de l’eau. Répétez cette opération plusieurs fois. Si cela ne suffit pas et que l’attaque est à un stade avancé, traitez avec un produit anti- acariens.

Comment repérer les signes de mauvaise santé de votre poinsettia ?

Comprendre le langage de votre plante et ses SOS, vous permet d’intervenir pour apporter des remèdes et à l’avenir, d’éviter les éventuelles erreurs d’entretien.

    1. Les feuilles jaunissent et tombent : la plante manque de lumière.
    2. Les feuilles et les bractées s’affaissent : ma plante a soif.
    3. Les feuilles sont gluantes : présence de pucerons.
    4. Il n’y a plus de bractées colorées : votre plante reçoit trop de lumière, l’été et pas assez l’hiver.
    5. Les bractées se décolorent : la plante souffre d’un excès d’eau.

Quand et comment multiplier le poinsettia ?

Vous pouvez multiplier votre poinsettia au début de l’été. Il faut s’y prendre le plus tôt possible ainsi les plantes auront le temps d’avoir grandi au moment de la floraison d’hiver.

  1. Enfilez des gants pour éviter l’irritation de la peau due au latex.
  2. Prélevez les boutures de jeunes pousses avec au moins deux paires de feuilles saines et un bourgeon.
  3. Préparez des pots contenant un mélange de 1/3 de sable, de 1/3 de terreau et de 1/3 de tourbe.
  4. Coupez au- dessous de la 2è paire de feuilles. Gardez les boutures de 8 à 10 cm.
  5. Taillez la tige juste au- dessous d’une feuille.
  6. Enlevez la paire de feuilles inférieures.
  7. Trempez la base de la bouture dans de la poudre radiculaire d’hormones. Secouez l’excédent.
  8. Ces boutures ayant des racines  très fragiles, installez- les dans des petits pots en treillage.
  9. Arrosez.
  10. Placez ces pots dans une mini- serre. Découvrez- la  5 minutes chaque jour pour éviter les risques de pourriture. Ne laissez pas sécher le mélange terreux. Maintenez à une température de 21°C.
  11. Au bout de 21 jours, enlevez le couvercle. Quand les boutures poussent bien, installez- les avec leur pot dans un pot plus grand et remplissez de mélange sable/ tourbe/terreau. Ne tassez pas.
  12. Ces boutures faites à la mi- été fleuriront l’hiver suivant.

Avec quelles plantes associer le poinsettia ?

Les plantes de grandes tailles se suffisent à elles- mêmes et sont très bien seules dans leur pot.

Les petits poinsettia s’associent à toutes les espèces à feuillage d’hiver. Pour éviter les erreurs de culture, mieux vaut ne pas mélanger les racines. Laissez la plante avec son pot à l’intérieur de votre composition et enfouissez- le dans un lit de tourbe pour le dissimuler. Ainsi, vous pourrez le retirer facilement plus tard quand la plante ne sera plus fleurie.


Fiche de culture

Feuillage : caduc

Exposition : lumière, à l’abri des courants d’air

Sol : terreau pour plantes intérieur  ou mélange terreau/ tourbe/ sable

Rusticité : 12°C

Arrosage : sans excès

Multiplication : bouturage

Ennemis et maladies : botrytis, pucerons, aleurodes, araignées rouges

Le poinsettia ou étoile de Noël : achat, entretien, rempotage
Donnez votre avis !

Laisser un commentaire