Protéger ses plantations des intempéries

Protéger ses plantations des intempéries

Classé dans : Jardin | 0

Les caprices du climat ont un impact négatif non négligeable sur certaines plantations. Les fruits, les légumes et les fleurs fragiles nécessitent des protections particulières pour éviter la dégradation. Voici un guide pour vous aider à soustraire votre jardin aux dégâts provoqués par les intempéries.

Pourquoi protéger son jardin des intempéries ?

Les conditions climatiques violentes peuvent causer de sérieux dégâts dans votre potager et votre jardin. Les fleurs sensibles peuvent être arrachées ou avoir leurs tiges cassées. Les jeunes semis des plantes comme les courgettes, les melons ou les basilics auront du mal à se développer avec trop de pluie.

Mettre les fruits et légumes à l’abri des intempéries est essentiel pour de bonnes récoltes. Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser à un spécialiste de serres de jardin pour la protection des plantations. Voici en général les éléments contre lesquels protéger vos plantations :

  • La tempête ou giboulée. Bien que l’eau soit indispensable aux plantes, une forte pluie et un excès d’humidité peuvent grandement nuire à certaines d’entre elles ;
  • Les vents violents. Ils risquent d’arracher les plantes, ou de couper les branches des arbres, en augmentant ainsi les risques de dégâts ;
  • Les gelées tardives ;
  • La grêle ;
  • Le givre ;
  • Le verglas ;
  • La sécheresse.

Comment protéger votre jardin des caprices de la météo ?

Pour ne pas endommager les plantes lors de conditions climatiques défavorables, il faut prendre le maximum de précautions. Placez les jardinières de fleurs sensibles à l’abri des grosses tempêtes. Pour les fleurs de votre jardin, vous pouvez disposer des tuteurs pour que les tiges restent droites. Protégez vos fruits et légumes en cas de fortes tempêtes en les couvrant sous une bâche ou un filet. Les housses en plastique sont conseillées contre la fraîcheur.

Faites attention au mildiou des tomates. Il s’agit d’une maladie fongique générée par un excès d’humidité. Le champignon affecte les tiges, les feuilles, les fruits, puis détruit complètement le plant de tomates. Si vous n’agissez pas vite, toute votre plantation sera perdue en peu de temps. Vous reconnaîtrez le mildiou par des petites taches brunes qui se forment sur les feuilles, lesquelles se dessèchent progressivement et contaminent toute la plante. Pour éviter le mildiou des tomates, suivez ces quelques conseils :

  • L’emplacement des tomates doit être en plein soleil et les plants doivent être bien aérés et espacés d’au moins 40 cm.
  • Ne mouillez pas les feuilles en arrosant. Arrosez plutôt le pied de la plante. Une petite astuce consiste à l’arroser avec une bouteille renversée disposée au pied de la plante.
  • Si la plante est déjà contaminée, enlevez immédiatement les parties atteintes et brûlez-les. Ensuite, utilisez une décoction d’ail, de prêle, ou du bicarbonate de soude pour traiter les plants.

Pourquoi utiliser des serres dans le jardin ?

La serre est un moyen de protection efficace contre les intempéries comme les grosses pluies ou le froid. On distingue la serre traditionnelle, avec des structures vitrées classiques, et les serres tunnel de jardin. Ces dernières sont faciles à monter et économiques.

Les serres permettent de prolonger la saison de récolte grâce à l’environnement réchauffé propice au développement des plants. Avec elles, vous bénéficiez de produits frais et bio toute l’année.

Laisser un commentaire