Comment réussir la culture de rosiers en pot ?

Comment réussir la culture de rosiers en pot ?

Classé dans : Jardin | 0

La culture de rosiers en pot est possible. Pour avoir toutes les chances de réussite, quelques règles sont à respecter : un choix réfléchi des meilleures variétés, une plantation dans de bonnes conditions et un entretien soigné.

Comment choisir les meilleures variétés ?

Des conseils pour vous aider à choisir

rosier pot

  • Privilégiez les variétés remontantes (qui fleurissent plusieurs fois), rustiques et résistantes aux maladies.

A noter que les rosiers cultivés en pot sont toujours plus sensibles aux maladies et aux parasites que ceux plantés en pleine terre.

  • Les rosiers miniatures ont le format idéal pour les jardinières. Toutefois, il faut savoir qu’ils sont plus sensibles que les autres à la sécheresse et au gel. L’hiver, rentrez-les dans un endroit où ils seront protégés du gel.
  • Pour les rosiers à racines nues, avant d’acheter, informez-vous sur la nature du porte- greffe. Le porte- greffe doit être de type R. multiflora.
  • Pour les rosiers en conteneur, la question ne se pose pas ; le porte- greffe est adapté.

 Des variétés de rosiers  adaptées à la culture en pot.

  • ‘Romantique Meillandina’ (30cm) : fleurs rose foncé, feuillage sombre et brillant.
  • ‘Emera’ : un couvre-sol qui produit des fleurs rose fuchsia tout l’été. Tr7s résistant aux maladies.
  • ‘Celina’ : fleurs jaune.
  • ‘Mareva’ : fleurs rose.
  • ‘Opalia’ : fleurs blanches.
  • The Fairy’ : ce rosier se bouture facilement en plantant quelques branches dans un pot.
  • ‘Iceberg’  greffé sur tige : beau, élégant et très florifère.
  • ‘Leverkusen’ : c’est un rosier grimpant parfumé. Il pousse vite et fleurit toute l’année.
  • ‘Bonica82’, ‘Cécile Brüner’, ‘Little White Pet’, ‘Nozomi’, ‘Yesterday’ : intéressant pour leur port compact.
  • ‘Ballerina’, ‘Blush Noisette’, New Dawn’, ‘Sourire d’Orchidée’.

Les bons gestes pour réussir la plantation et l’entretien de rosiers en pot.

Les rosiers se plantent de préférence au printemps ou en automne, mais les rosiers en conteneurs peuvent être plantés toute l’année.

  • Prenez un pot de terre cuite très profond : 40cm pour les rosiers à petit développement et 50 à 60cm pour les variétés arbustives, sur tige, ou grimpantes. Préférez un pot étroit de façon à ce que les racines soient bien tenues. Son fond devra être troué pour que l’évacuation de l’excès d’eau puisse s’effectuer.
  • Placez des billes d’argile au fond du pot pour assurer le drainage : les racines sont sensibles à une humidité excessive. Au- dessus des billes d’argile, vous pouvez installer un feutre de jardin pour éviter que le terreau ne descende dans les billes d’argile et pour faciliter le drainage.
  • Le substrat doit être consistant et fertile : un mélange de 1/3 de sable, 1/3 de tourbe et 1/3 de terreau ou un substrat spécial rosiers. Enrichissez le substrat en apportant du compost bien décomposé (1/3 du volume).
  • Avant la plantation d’un rosier à racines nues, taillez-le pour assurer sa reprise.  Conservez trois belles branches que vous taillerez à 10cm de la greffe. N’enterrez pas le point de greffe.
  • Tassez  pour que les racines soient bien en contact avec le substrat et arrosez copieusement en veillant à ne pas mouiller les feuilles.
  • Vous pouvez pailler pour limiter l’évaporation de l’eau.
  • Placez le pot au soleil : 5 heures sont indispensables pour obtenir une bonne floraison.
  • Apportez de l’engrais liquide pour plantes fleuries deux fois par mois pour stimuler la floraison.
  • Chaque année au printemps, effectuez un surfaçage en grattant la surface de la terre du pot et rajoutez un peu de terreau neuf.
  • Si vous souhaitez pouvoir déplacer facilement votre pot pour faire profiter votre rosier d’un meilleur ensoleillement, placez-le sur une plaque munie de roulettes. Un avantage supplémentaire : le drainage se fera plus facilement.
Comment réussir la culture de rosiers en pot ?
Donnez votre avis !

Laisser un commentaire