Le thym commun : ses vertus, sa culture, sa conservation

Le thym commun : ses vertus, sa culture, sa conservation

Classé dans : Potager | 0

Le thym commun, de son nom latin, Thymus vulgaris est une des plantes aromatiques et condimentaires les plus connues et les plus faciles à cultiver au balcon comme au jardin. Cette herbe de Provence appartient à la famille des Lamiacées, tout comme le romarin.

Au fil du temps, il forme une touffe et plus tard un arbrisseau

Vous pouvez l’acheter en graines, en pieds vendus en godets. Cette plante vivace et rustique, pourtant originaire des régions méditerranéennes développe un arôme puissant et est très utile en cuisine pour parfumer et relever le goût des plats, seul ou en bouquet garni.

Le thym est riche en principes actifs aux propriétés thérapeutiques. Il est considéré comme une plante médicinale pour sa contenance en thymol, utilisé dans des préparations pharmaceutiques.

Quelles variétés de thym ?

Il existe un grand nombre de variétés de thym à l’aspect et aux parfums différents.

Parmi les nombreux thyms, nous retiendrons :

  • le thym commun ou thymus vulgaris : petites feuilles allongées vert- gris
  • le thym serpolet ou thymus serpyllum : buisson tapissant, petites feuilles linéaires, fleurs blanches ou roses
  • le thym citron ou thymus x citriodorus : feuilles vertes et persistantes, fleurs lilas en été

Quelles sont les vertus du thym et ses utilisations?

Parmi les nombreuses vertus, le thym est intéressant pour ses effets antiseptiques, vermifuges et antispasmodiques. La phytothérapie utilise les sommités fleuries du thym.

En cuisine, les feuilles sont utilisées fraîches ou séchées. Si vous l’utilisez en frais, réduisez les doses car il est plus fortement aromatisé que le thym séché.

Il favorise la digestion des graisses des aliments ; en cela il est particulièrement indiqué pour agrémenter vos plats à base de viande et de volailles, de sauces, de fritures mais aussi de fruits et de salades. Il est aussi préconisé en infusion pour lutter contre les troubles de la digestion et de la circulation sanguine et en préventif contre la grippe.

Vous pouvez vous en servir pour aromatiser du vinaigre ou de l’huile.

Quels sont les contre-indications et effets secondaires éventuels ?

Néanmoins, il peut exister des contre- indications médicales et effets secondaires à la consommation de thym notamment si il est consommé sous forme d’huiles essentielles. Par précaution, demandez conseil à votre médecin.

Avec quelles plantes culinaires associer le thym ?

Il se marie bien avec la marjolaine et le romarin avec qui il partage les mêmes besoins d’entretien et de conditions de culture.

Comment, Où et Quand planter le thym ?

Le thym se cultive facilement en jardinières, en pots à suspendre, sur le rebord de la fenêtre, au balcon mais aussi en pleine terre. La mise en place des plants de thym se fait en avril.

Comment cultiver le thym ?

Le thym peut être obtenu par semis ou par plantation.

  • Le semis se fait au printemps.
  1. Semez le thym en pépinière dans un terreau spécial semis.
  2. Recouvrez légèrement les graines avec du terreau.
  3. Arrosez d’une pluie très fine.
  4. Quand les pousses sont assez grandes, éclaircissez.
  5. Choisissez les plus beaux plants, les plus vigoureux.
  6. Mettez en place 5 à 6 semaines après la levée.
  • La plantation du thym se fait, en général, au printemps.

Le thym a ses préférences en termes de sol, d’exposition.

  • En pleine terre, plantez le thym dans un sol ordinaire, léger, sableux, caillouteux, même aride, pauvre et calcaire. Il apprécie les situations ensoleillées, chaudes et la sécheresse mais elle craint l’humidité hivernale. En raison de sa hauteur, le thym trouve sa place dans des bordures.

Paillez avec du gravier autour des pieds de thym pour leur assurer un bon drainage.

  • En bacs, plantez- le dans un terreau pour plantes condimentaires ou pour culture en bacs et jardinières.

N’omettez pas de déposer une couche de billes d’argile au fond du contenant, pour assurer le drainage.

Le thym, tolérant bien la sécheresse, pousse  bien dans des paniers suspendus à l’extérieur et à proximité de la cuisine.

Comment entretenir le thym ?

Désherbez au pied du plant de thym pour éviter que les plantes adventices ne gênent le bon développement de la plante aromatique.

Quels sont les ennemis du thym ?

Le thym est résistant, mais il est très sensible à l’excès d’eau qui peut provoquer le pourrissement de la plante.

Comment et quand tailler le thym ?

Rabattez court les tiges après la floraison pour favoriser la naissance de nouvelles pousses et lui permettre de garder une silhouette compacte. Le thym a tendance à se dégarnir en fin d’été. Supprimez les branches mortes.

Quand et comment multiplier le thym ?

La multiplication du thym se fait par la division de la touffe au début du printemps. Cette action permet de régénérer les vieux pieds de la plante condimentaire.

On peut aussi multiplier le thym par bouturage. Prélevez des petites boutures d’extrémités de rameaux de 5 cm de longueur. Celles- ci reprennent bien du printemps à la fin de l’été. Il est préférable d’utiliser des pousses latérales avec un talon.

Il est utile de renouveler les plants tous les 3 ou 4 ans.

Quand et comment récolter le thym ?

Le thym est prélevé au fur et à mesure des besoins et de préférence, le matin, au moment où l’arôme est le plus puissant. Toutefois, il faut attendre que la rosée se soit évaporée pour éviter que les herbes moisissent et fermentent au lieu de sécher. La récolte du thym effectuée dans le but de faire sécher le condiment se fait au printemps avant la floraison.

Comment conserver le thym ?

Les méthodes dépendent de la durée de conservation que vous souhaitez.

  • les feuilles fraîches se conservent peu de temps en sachets en plastique au réfrigérateur. Vous pouvez aussi placer les rameaux dans un verre d’eau.
  • Les feuilles séchées se conservent à l’intérieur d’un récipient fermé hermétiquement placé dans un lieu frais, à l’abri de la lumière pour conserver son arôme.

Comment faire sécher le thym ?

Pour le séchage, suspendez les rameaux de thym dans un endroit frais, sec et sombre. Une fois séché, il peut se conserver plusieurs mois. Les herbes aromatiques doivent être conservées dans l’obscurité dans des boîtes ou des sacs non transparents, opaques dans un placard fermé.

Comment fabriquer un bouquet garni ?

Pour relever le goût de certains plats, confectionnez un bouquet garni en combinant un mélange d’herbes condimentaires comme le laurier, le persil, la marjolaine et le thym. Attachez les brins en petits bouquets avec de la ficelle alimentaire.

Comment préparer une infusion de thym ?

Pour une tasse, versez de l’eau bouillante sur 2 cuillerées à café de thym. Laissez infuser 10 minutes. Filtrez et buvez.

Privilégiez le thym bio.

Comment s’y prendre pour congeler le thym ?

Pour le thym, comme tous les produits que vous congelez, il est utile de noter la date de congélation pour respecter la durée maximale de conservation.

Vous pouvez consommer votre thym congelé durant 8 mois au maximum.

La congélation de tiges

  1. Congelez le thym, tige par tige.
  2. Enfermez les tiges dans de petits sachets hermétiques après avoir pris, préalablement, le soin d’en chasser l’air.

La congélation de tiges en tubes ou en éprouvettes en plastique

  1. Introduisez une tige de thym  fleurie chaque tube.
  2. Versez- y de l’eau.
  3. Placez les éprouvettes sur le support.
  4. Mettez- les dans le congélateur.

Une fois congelés, ces glaçons pourront être utilisés pour agiter votre apéritif tout en le rafraîchissant de la plus esthétique des manières.

La congélation en glaçons 

  1. Hachez le thym.
  2. Placez-en un peu dans chaque alvéole du bac à glaçons et recouvrez d’eau.
  3. Pour libérer votre bac à glaçons, sortez- en vos glaçons de thym et mettez- les dans une boîte en plastique fermée au congélateur.

Ces glaçons peuvent être utilisés pour préparer une tisane au thym, sucrée au miel.

Le thym de Provence inscrit au registre des IGP

Depuis février 2018, le thym de Provence est inscrit au registre des indications géographiques protégées (IGP). L’arôme particulier et unique du thym de Provence a été reconnu et distingué de celui des autres thyms par la communauté européenne.

Fiche de culture

Type de plante : condimentaire

Hauteur : de 20 à 40 cm

Exposition : soleil, chaleur 

Sol : léger, pauvre et surtout bien drainé

Feuillage : persistant 

Floraison : au printemps

Multiplication : semis, division de touffes, bouturage

Rusticité : – 15°C à -20°C

Le thym commun : ses vertus, sa culture, sa conservation
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire