Bulbes et autres plantes tubéreuses – Définitions et caractéristiques

Bulbes et autres plantes tubéreuses – Définitions et caractéristiques

Classé dans : Bulbes | 0

L’appellation de « bulbe » comporte plusieurs types d’organes végétaux tels que le bulbe, le tubercule, le corme, le rhizome.

Quelles sont leurs caractéristiques ?

Le terme de bulbe s’applique en général à toute partie souterraine renflée, charnue contenant des réserves dont la plante aura besoin pour grandir et fleurir.

De ce bulbe, sortiront une ou plusieurs tiges, des racines, des feuilles, des fleurs. Par ailleurs, parmi les plantes appelées communément bulbeuses, il y a les bulbes de printemps et d’été.


Définitions et caractéristiques de bulbes, rhizomes, tubercules…

Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, plusieurs variantes existent sous la dénomination de « bulbes ».

Le bulbe est un organe souterrain de forme ovale ou arrondie avec un plateau ou un disque. Il donne naissance à des racines et un bourgeon. Le bulbe peut être écailleux (comme le Lis)  ou recouvert d’une fine membrane appelée « tunique » comme c’est le cas de la Tulipe.

Il existe de nombreuses espèces de plantes à bulbe : Allium, Chionodoxa, Fritillaire, Jacinthe, Narcisse, Muscari, Perce- Neige, Scille…

Le corme est une tige souterraine, en forme de bulbe,arrondie ou aplatie,  renflée et charnue. Il comporte un plateau émettant des racines et une partie charnue avec un ou des bourgeons. C’est le plateau qui doit être placé au contact de la terre lors de la plantation.

Le corme se renouvelle chaque année ; le nouveau apparaît au- dessus de l’ancien et porte une tunique pour le protéger (Crocus, Freesia, Glaïeul…).

Le tubercule est une portion de tige souterraine charnue et renflée, mais sans tunique. L’Anémone, le Bégonia, le Cyclamen appartiennent à cette catégorie.

Le rhizome est une tige qui pousse le plus souvent horizontalement sous le sol ou à la surface : Canna, Iris…

Vivace, le rhizome se développe un peu plus chaque année.

La racine tubéreuse est une vraie racine charnue et non une tige, épaissie par une accumulation de réserves nutritives. C’est le cas du Dahlia, du Renoncule…

D’autres termes comme « Griffe », « Bulbilles », « Pseudo- bulbe » sont également employés quand on parle de plantes à bulbes.

La griffe est une souche composée de racines courtes, épaisses et charnues en forme de faisceau. Visuellement, elle fait penser à des griffes. On parle de griffes de muguet.

Les bulbilles sont des petits bulbes qui se forment sur les tiges à l’aisselle des feuilles ou près d’un bulbe âgé. Ils servent à multiplier la plante. On en trouve sur la tulipe, le lis, la ficaire …. Les bulbilles ne sont pas à confondre avec les caïeux qui se développent à l’intérieur du bulbe.

Le pseudo-bulbe est un renflement en forme de bulbe situé à la base d’une tige. On le trouve chez les orchidées et notamment chez le blétilla, le cymbidium, le cattleya, le miltonia…


Bulbes de printemps et bulbes d’été

Les bulbes de printemps sont les bulbes à floraison printanière et les bulbes d’été sont ceux qui fleurissent en été.

Si vous plantez ces deux types de bulbes avec soin et au bon moment, ils fleuriront vos massifs de la fonte des neiges aux premières gelées.

Qu’il s’agisse des bulbes de printemps ou d’été, vous allez pouvoir les planter dans différents endroits de votre jardin, en pleine terre ou en jardinière.

Toutefois pour obtenir un bel effet, il ne faut pas les installer n’importe où, n’importe comment et en trop petite quantité. Il est important de privilégier la plantation en ensembles compacts d’un certain nombre de bulbes de la même espèce, de la même variété en prenant soin de bien associer les couleurs. Vous pouvez également les planter au sein d’un massif de vivaces ou pour certaines espèces dans la pelouse.

Les bulbes de printemps

Les bulbes à floraison printanière sont en général rustiques. Ils doivent être plantés en automne et de préférence avant les premières gelées.

Ils supportent le froid et en ont même besoin pour pousser. Ce seront les premières plantes à redonner vie à votre jardin après les longs mois d’hiver.

Leurs belles fleurs aux couleurs vives vous donneront le sentiment que les beaux jours ne sont plus bien loin.

Après la floraison, ils peuvent rester en terre et fleurissent l’année suivante. Certains d’entre eux ont une longue durée de vie.

Parmi ces plantes à bulbes, annonciatrices du printemps, certaines sont très connues comme l’ail d’ornement, l’anémone des fleuristes, le crocus, le cyclamen, le fritillaire, la jacinthe, le muguet, le muscari, le narcisse, le perce- neige, le renoncule des fleuristes, la scille, la tulipe…

Pour apporter un peu de variété à vos massifs et peut-être intriguer vos amis, vous pouvez prévoir de planter des bulbes moins connus.

Nous vous proposons une liste de bulbes à découvrir : l’anthericum, l’arisaema, l’arum, l’asphodeline, le brodiaea, la camassie, le chionodoxa, l’éranthis, l’érémurus, l’érythrone, l’iphéon, l’ixia, le lachenalia, le puschkinia, le veltheimia…

 

Les bulbes d’été

Les bulbes à floraison estivale sont plus tendres que les bulbes de printemps et ne pourront résister aux conditions d’un rude hiver. Ils doivent être plantés au printemps après les dernières gelées. Par leur grande diversité et leurs couleurs très variées, elles assureront le décor pendant de nombreuses semaines.

Pour que ces bulbes survivent, vous devrez les déterrer à l’automne et les conserver à l’intérieur pendant l’hiver.

Certaines variétés de lis assez rustiques peuvent être plantées soit à l’automne, soit au printemps.

Voici quelques bulbes d’été parmi les plus connus et appréciés pour leur élégance et leurs coloris: l’alstroemère, l’amaryllis, le bégonia tubéreux, le canna, le colchique , le dahlia, le freesia, le glaïeul, l’iris, le lis, la nérine, l’ornithogale, l’oxalis…

Quelques-unes de ces fleurs à bulbes sont d’autant plus intéressantes qu’elles peuvent s’épanouir jusqu’aux premières gelées.

Si vous souhaitez apporter une note d’originalité à votre jardin ou à votre intérieur, voici des fleurs à bulbes qui pourront vous intéresser : l’achimène, l’acidanthera, l’agapanthe, le blétilla, le calochortus, le cardiocrinum, le commelina, la crinole, le crocosmia, le curcuma, le cyrtanthus, l’eucharis, l’eucomis, le galtonia, le gloriosa, le gloxinia, l’habranthus, l’haemanthus, l’homéria, l’ismène, la leucocoryne, le sandersonia, le scadoxus, le sparaxis, le sprekelia, le sternbergia, le tigridia, le tritonia…

Bulbes et autres plantes tubéreuses – Définitions et caractéristiques
Donnez votre avis !

Laisser un commentaire